Plus d’espaces verts dans les milieux d’accueil : Bruxelles Environnement et l’ONE publient un guide

Si 98% des milieux d’accueil des 0-3 ans disposent d’un espace extérieur, à Bruxelles, 24% d’entre eux sont artificiels (terrasse, cour, gazon artificiel…). Le guide Accueil Nature, fruit d’un projet pilote mené dans 5 milieux d’accueil à Bruxelles, a pour vocation d’inviter davantage la nature dans ces lieux pour tout-petits.

Évaluer l’article

Plus d’espaces verts dans les milieux d’accueil : des conseils pratiques

Le guide Accueil Nature a été rédigé par Bruxelles Environnement en collaboration avec l’ONE. Il s’inscrit dans le projet “Ojectif Zéro Pesticide” mené dans les milieux d’accueil en 2018. Accueil Nature répond à des questions telles que :

  • Comment entretenir un espace vert sans pesticide ?
  • Quelles espèces choisir et quand semer ?
  • Qu’apportent ces coins de verdure aux enfants ? 

A travers des idées de projets, des conseils pratiques pour les concrétiser et des pistes pédagogiques, Accueil Nature incite les milieux d’accueil à réaménager et gérer de manière écologique leurs espaces de vie extérieurs.

 

Plus d’espaces verts dans les milieux d’accueil : des experiences concrètes

Le guide Accueil Nature est basé sur l’expérience de 5 milieux d’accueil bruxellois. Ces derniers ont bénéficié d’une aide financière ainsi que d’un accompagnement assuré par l’asbl Apis Bruoc Sella, mandatée par Bruxelles Environnement.

A titre d’exemples, ces milieux d’accueil ont aménagé…

  • une pelouse naturelle et fleurie
  • un mur végétalisé
  • une cabane en saule
  • une citerne d’eau de pluie
  • un mangeoire et nichoir à oiseaux

Des conventions existent depuis 2018 et sont actuellement en cours de renouvellement pour faciliter l’accompagnement des milieux d’accueil qui souhaiteraient se lancer dans l’accueil nature, Bruxelles Environnement et Adalia 2.0 se positionnant comme services relais.

 

Plus d’espaces verts dans les milieux d’accueil : des bienfaits pour les enfants

Un espace vert est non seulement avantageux du point de vue environnemental (réduction du phénomène d’îlots de chaleur urbains, lutte contre les inondations, meilleure qualité de l’air…) mais aussi du bien-être et du développement cognitif de l’enfant ! Quelques exemples :

  • La présence de plantes et d’autres éléments naturels dans les espaces extérieurs des milieux d’accueil stimule le développement psychomoteur et cognitif, l’empathie, les interactions sociales, l’imagination et globalement le bien-être des enfants.
  • Le développement de la nature dans les espaces de jeux extérieurs améliore l’immunité des enfants.
  • Selon une étude danoise portant sur près d’un million de personnes, le risque de développer des maladies mentales diminue de 55% pour les personnes ayant grandi dans un environnement riche en espaces verts jusqu’à l’âge de 10 ans.

 

Plus d’espaces verts dans les milieux d’accueil : pour en savoir plus…