Mon Milieu d’accueil en Zéro pesticide c’est possible !

Depuis le 1er Juin 2018 l’utilisation de pesticides est interdite dans les milieux d’accueil en Wallonie, ce qui est déjà en vigueur dans la région de Bruxelles Capitale depuis le 1er mars 2014.

 

Savez-vous ce que sont les pesticides ?

Les pesticides sont des produits chimiques, synthétiques ou d’origine naturelle, utilisés pour détruire des organismes jugés comme nuisibles : certains insectes (insecticides),  herbes indésirables (herbicides) ou encore maladies des plantes (fongicides). Leur utilisation pose question, tant pour leur impact sur la santé que sur la nature, d’autant plus qu’ils persistent longtemps dans l’environnement.

 

Les pesticides ont-ils un impact sur la santé des enfants ?

Sur le court terme, une utilisation entraînant une forte exposition aux pesticides peut provoquer chez l’enfant des réactions immédiates de type irritations, vomissements, pertes de conscience, œdèmes pulmonaires...

Sur le long terme, une exposition répétée à de très faibles doses de pesticides peut également avoir des conséquences graves sur la santé.

Certaines études ont ainsi montré une augmentation significative du risque de leucémies chez les enfants et à un moindre degré des risques de tumeurs cérébrales, en lien avec l’utilisation de pesticides par les parents à la maison ou au jardin, en particulier pendant la grossesse ou la petite enfance. Les pesticides peuvent en outre perturber le développement de divers système (nerveux, reproductif, hormonal et immunitaire). 

 

Pour quelles raisons les enfants sont-ils un public particulièrement vulnérable ?

Les risques pour les enfants sont encore plus importants, car les doses conduisant à l’apparition de symptômes sont plus faibles que pour un adulte.

 De plus, en jouant au niveau du sol et en portant des objets à la bouche, les jeunes enfants sont également plus en contact avec les pesticides que les autres tranches d’âge. En d’autres termes : non seulement les enfants sont plus vulnérables, mais ils sont aussi plus exposés !

 

Les pesticides ont-ils un impact sur l’environnement ?

Tout traitement chimique (insecticide, fongicide ou herbicide) aura inévitablement un impact sur l’environnement : pollution des eaux de surface et souterraines (surtout avec les herbicides chimiques), toxicité vis-à-vis des  oiseaux, abeilles et insectes en général, amphibiens, poissons, mammifères, diminution de la fertilité de certaines espèces animales, etc.

 

Les pesticides: quelles interdictions en milieu d’accueil ? 

Afin de protéger les enfants, il est désormais interdit d’utiliser des pesticides pour préserver vos plantes intérieures et extérieures des maladies, des insectes ou des limaces. Les produits pour se débarrasser des « mauvaises herbes » et des mousses sont, de la même manière, proscrits en milieu d’accueil. Ces interdictions sont fixées par un décret wallon et une ordonnance bruxelloise.

Attention :

  • L’interdiction est effective non seulement dans les espaces fréquentés par les enfants à l'intérieur et à l'extérieur (cour extérieure, terrasse, jardin, balcon…), mais s’étend également sur une zone de 50 mètres autour de ces espaces fréquentés, au sein de votre établissement (endéans la limite foncière).

Imaginons par exemple que vous disposiez d’un potager non accessible aux enfants. Si ce potager n’est pas éloigné de plus de 50 m de la cour extérieure où les enfants jouent, alors vous ne pourriez pas utiliser de pesticides pour cultiver vos légumes.  

Pourquoi cette zone de 50 m ? Parce que les pesticides peuvent être transportés dans l’air sous l’action du vent et atteindre les enfants sur des dizaines de mètres.

 

 ©ADALIA 2.0

  • Le responsable du MA, le pouvoir organisateur et le personnel qui entretient l’espace extérieur du milieu d’accueil sont responsables de respecter cette nouvelle règlementation, ou de veiller à ce qu’elle soit respectée si  l’entretien des espaces extérieurs est réalisé par des tiers  (entreprises de parc et jardin, communes,…)
  • Les produits du commerce certifiés « biologiques», « écologiques » ou encore « naturels » sont également des pesticides. Leur utilisation  n’est pas sans risque et ils sont donc soumis aux mêmes interdictions que les produits de synthèse, dits « chimiques ».
  • De même, on voit fleurir sur Internet les recettes « maison » dites naturelles, pour remplacer les pesticides du commerce. Qu’elles soient à base de sel, de vinaigre ou même parfois des deux, ces produits ont eux-aussi un impact sur l’environnement   en perturbant parfois gravement l’équilibre des sols et/ou en polluant les nappes d’eaux souterraines. Leur usage est donc  également proscrit.

 

Pour plus d'informations, consultez : 

 

0 Brochure(s) sélectionnée(s)