Ouvrir un milieu d'accueil de la petite enfance: dès le 01/01/2020

 

Relever ce challenge implique d’explorer toutes les facettes du projet afin de créer un milieu d’accueil répondant aux besoins quotidiens et d’éducation des tout-petits, à l’intérêt des familles et respectant chaque professionnel. 

Au vu des enjeux liés à la qualité de l’accueil et du programme Grandir Ensemble, il est essentiel de s’investir dès le départ dans une démarche professionnelle. Afin de soutenir cette démarche, le suivi d’un processus préparatoire[1] est la 1ère étape à franchir, au départ d’une séance d’information générale.

Quel est l’objectif du processus préparatoire ?

Disposer d’une vision 360°des démarches à entreprendre pour l’obtention d’une autorisation et des attendus d’un milieu d’accueil de qualité

En quoi consiste le processus préparatoire ?

Retrouvez les différentes étapes du processus préparatoire sur la Ligne du temps.

 

À qui s’adresse ce processus préparatoire ?

À tout porteur de projet qui souhaite s’informer des démarches d’ouverture d’un milieu d’accueil (crèche ou accueillant, accueillante d’enfants).

Cependant, si ce projet vise :

  • une crèche subventionnée : il faudra privilégier l’inscription à une séance d’information spécifique qui sera relayée sur le site de l’ONE lors d’un appel à projets. En effet, l’obtention de subventions implique que le projet soit retenu dans le cadre d’une programmation, selon des critères déterminés et des crédits budgétaires y afférents.
  • un ou une accueillante salariée : possibilité de s’adresser directement auprès d’un Service d’accueil d’enfants.

 

Qu’entend-on par « Accueil de la petite enfance » ?

La prise en charge professionnelle d'enfants, depuis le terme du congé de maternité jusqu'à la scolarisation, en dehors de leur milieu de vie et de la présence des parents, visant à répondre adéquatement aux besoins quotidiens et d'éducation de chaque enfant, à contribuer conjointement avec ses parents à son développement global tout en permettant à ceux-ci de concilier leurs responsabilités parentales, professionnelles et leurs engagements sociaux (selon l’article 2 du Décret du 21 février 2019).

POUR PLUS D'INFORMATIONS :

 


[1]Article 33 de l’Arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 2 mai 2019 fixant le régime d’autorisation et de subventionnement des crèches, des services d’accueil d’enfants et des (co)accueillant(e)s d’enfants indépendant(e)s, entré en vigueur au 1er janvier 2020.