Toutes les actualités sur le coronavirus : covid-19

La rougeole, vous vous souvenez ?

C'est certain, quand on prononce le mot « virus », le nom qu’on y associe systématiquement aujourd’hui est « corona ». Il a changé notre vie. Mais il ne devrait pas occulter d’autres virus qui peuvent avoir des conséquences tout aussi sérieuses, surtout chez les enfants.

 

Évaluer l’article

La semaine européenne de la vaccination qui a lieu du 20 au 26 avril, à l’initiative comme chaque année de l’OMS, est le moment pour rappeler que, même en temps de pandémie de coronavirus, la vaccination reste primordiale pour protéger votre enfant d’autres maladies dont les conséquences pourraient être très graves.

Ces dernières années, entre la fin de l’hiver et le printemps, ce sont principalement à des épidémies de rougeole que nous avons dû faire face. La rougeole est hautement contagieuse, bien plus que le covid-19. Elle peut entraîner des complications graves comme des pneumonies ou des encéphalites. Une personne sur 4 atteinte de rougeole sera hospitalisée. Jusqu’à 1 personne sur 1000 atteinte de rougeole décèdera malheureusement.

Cependant, contrairement au coronavirus pour lequel il n’y a aucun remède actuellement, il existe un moyen efficace pour se protéger de la rougeole (mais aussi de la coqueluche, des oreillons, de la méningite…) : la vaccination.

Ceci est d’autant plus important pour les enfants de moins de 15 mois qui sont les plus vulnérables aux maladies évitables par la vaccination.

Contre quelles maladies et quand vacciner son enfant ?

Le Programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles recommande pour les enfants de moins de 15 mois, les vaccinations contre :

  • la poliomyélite,
  • la diphtérie,
  • le tétanos,
  • la coqueluche,
  • l’Haemophilus influenza de type b,
  • l’hépatite B,
  • la rougeole,
  • la rubéole,
  • les oreillons,
  • le méningocoque C,
  • le pneumocoque,
  • le rotavirus.

Les âges auxquels sont administrés les vaccins sont repris dans le calendrier vaccinal disponible dans le carnet de santé de votre enfant ou sur le site de référence : www.vaccination-info.be

 

Si le vaccin n’a pas été administré au moment prévu, que se passe-t-il ?

Vous avez raté le moment prévu pour le vaccin de votre enfant ? Tout n’est pas perdu pour autant. Il est encore possible d’effectuer un rattrapage. Pour chaque vaccination, un âge précis est recommandé pour recevoir la ou les doses de vaccin.

Ces âges sont déterminés pour offrir une protection optimale. C’est pour cette raison qu’il est important de respecter le calendrier vaccinal. Néanmoins, si celui-ci n’a pas été respecté, la vaccination peut être administrée à un autre moment que celui prévu au départ. Consultez votre médecin pour plus d’information.

 

Où faire vacciner son enfant en cette période d’épidémie au coronavirus ?

Les consultations ONE restent ouvertes pour la vaccination. Les pédiatres et les médecins traitants continuent également à vacciner, en cabinet privé ou à l’hôpital.

Pour éviter la propagation du coronavirus, vous protéger vous et votre enfant, des mesures particulières ont été adoptées dans tous les lieux où la vaccination est réalisée. Particulièrement, dans les consultations ONE :

  • L’accès aux consultations ne se fait que sur rendez-vous.
  • Une seule personne peut accompagner l’enfant. Elle sera donc seule dans la salle d’attente (il est donc primordial de respecter scrupuleusement l’heure du rendez-vous).
  • Si l’accompagnant, ou le bébé, présente un des symptômes repris dans la liste, il est demandé de ne pas se rendre en consultation.

 

POUR PLUS D'INFOS

Une question sur la vaccination ? Un réflexe www.vaccination-info.be.

 

0 Brochure(s) sélectionnée(s)