Vaccination contre le HPV : les garçons aussi

Les infections à papillomavirus humains sont les infections sexuellement transmissibles très répandues sur la planète. La Belgique élargit la vaccination aux jeunes garçons.

Évaluer l’article

Les infections à papillomavirus humain, ou HPV, peuvent être à l’origine de cancers. Le plus connu est celui du col de l’utérus. Pour diminuer la transmission de ces infections, depuis 2011, une vaccination est recommandée aux jeunes filles dans le cadre du Programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Toutefois, les hommes sont donc eux aussi concernés. L’évolution des connaissances a montré que le HPV cause également des cancers de la vulve, du vagin, du pénis, de l’anus, de la bouche et du pharynx. Et dans certains cas, le virus peut provoquer, tant chez les hommes que chez les femmes, des verrues génitales. Un quart des cancers liés au papillomavirus touchent les hommes. Le Conseil Supérieur de la Santé recommande donc désormais de vacciner les garçons aussi.

Ainsi, dès ce 1er septembre, si votre enfant (fille ou garçon) est inscrit en 1ère différenciée, en 2ème secondaire ou est âgé de 13-14 ans et fréquente l’enseignement spécialisé, le vaccin lui sera accessible gratuitement. Votre enfant pourra être vacciné par votre médecin traitant ou via les services en charge de la promotion de la santé à l’école (PSE).

Plus un nombre important de filles et de garçons sont vaccinés, plus les chances de voir le virus disparaître complètement de nos régions augmentent. Cela aura pour conséquence d’éliminer les infections et complications liées au HPV.

 

Vous souhaitez plus d’informations sur cette vaccination ?

Consulez le site www.vaccination-info.be

0 Brochure(s) sélectionnée(s)