Coronavirus : nouvelles mesures pour l’école, les milieux d’accueil de la petite enfance et l’accueil temps libre

Nouveau changement de mesures dans les écoles et les lieux d’accueil. A n’en pas douter, difficile pour les parents et professionnels de toujours s’y retrouver ! La CIM Santé et les ministres de l’Éducation se sont réunis mercredi 26 janvier pour décider des nouvelles mesures à appliquer pour nos petites têtes blondes...

Évaluer l’article

1. Dans les écoles maternelles, primaires et secondaires, les milieux d’accueil de la petite enfance, l’accueil extrascolaire et les écoles de devoirs, la procédure d’emergency brake ne sera plus appliquée.

A partir du vendredi 28 janvier, il n’y aura plus de fermeture, sauf si des circonstances spécifiques l’exigent, par exemple une fermeture organisationnelle par manque d’encadrement. 

 

  • Qu’en est-il des mesures pour les enfants et personnel encadrant qui sont cas confirmés pour les écoles, milieux d’accueil de la petite enfance, l’Accueil extrascolaire et les écoles de devoirs ?

Les enfants et adultes positifs au coronavirus ou considérés comme cas confirmés doivent toujours être isolés 7 jours, à condition qu'ils n'aient pas de fièvre pendant 3 jours et qu’il y ait une nette amélioration des symptômes. Cette période d’isolement est suivie de 3 jours de vigilance où des mesures de protection supplémentaires sont appliquées : éviter les contacts notamment avec des personnes vulnérables et les activités récréatives autres que dans le cadre professionnel, scolaire ou de l’accueil. 

  • Si un cas est déclaré dans la classe, le milieu d’accueil de la petite enfance, l’accueil extrascolaire ou en école de devoirs, qu’en est-il des autres enfants et adultes ?

Les enfants et adultes peuvent continuer à fréquenter normalement ces lieux. Ils sont cependant tenus d’être testés s’ils développent des symptômes. Pour cela, deux options s’offrent à eux : le test PCR ou le test antigénique rapide. Ce dernier peut notamment s’effectuer en pharmacie et être enregistré par le pharmacien.

 

  • Qu’en est-il pour les emergency brake déjà en cours ?

La suppression de l’emergency brake entrera en vigueur le vendredi 28 janvier. Cela signifie que les emergency brake démarrés avant cette date restent d’application jusqu’à leur terme malgré l’assouplissement des règles.

 

2. Changement de règle pour la quarantaine des enfants asymptomatiques ayant eu un contact à haut risque au sein du foyer.

A partir du 3 févrierles enfants de moins de 12 ans qui sont contacts à haut risque au sein du foyer pourront aller à l’école, dans les milieux d’accueil de la petite enfance, à l’accueil extrascolaire et en école de devoirs. Ils ne pourront cependant pas fréquenter d’autres activités durant leur temps libre (activités récréatives, culturelle, …).

Dans ce contexte de quarantaine au sein des foyers, il est vivement recommandé aux parents d’utiliser régulièrement des autotests pour leur enfant, comme le précise un communiqué de la CIM diffusé mercredi soir.

Si un enfant développe des symptômes durant la durée de la quarantaine, il doit rester à la maison, se faire tester et attendre le résultat du test avant de quitter la quarantaine.

 

  • Et pour les autres activités récréatives, de l’Accueil Temps Libre, mouvements de jeunesse …qu’en est-il de la quarantaine des enfants HRC asymptomatiques ?

Pour toutes les activités autres que l’école, l’accueil de la petite enfance, l’accueil extrascolaire et les écoles de devoirs, pas de changement. Les enfants ayant eu un contact à haut risque dans le cadre familial devront se mettre en quarantaine.

 

  • Le personnel encadrant doit-il prévenir les parents lorsqu’il y a un cas confirmé dans un groupe concerné par les changements de mesures ?

Dans les écoles, les milieux d’accueil de la petite enfance, l’accueil extrascolaire et les écoles de devoirs, il est toujours nécessaire d’avertir les parents lorsqu’il y a un cas confirmé dans le groupe car les autres enfants sont toujours contact à bas risque. Ceci permettra dès lors aux parents de mettre en place les mesures de vigilance durant 10 jours (surveiller les symptômes, ne pas fréquenter de personnes vulnérables ou participer à des activités récréatives).

 

 

Pour en savoir plus :

Pour plus d’informations sur les mesures liées à la pandémie de COVID-19, sur le site de l’ONE :

Voici également une liste des sites de référence que vous pouvez consulter :