LES CINQ SENS

A la naissance et durant plusieurs années encore, les sens de l'enfant s'affinent et vont lui permettre de découvrir toute la richesse du monde, ses beautés, ses dangers et d’apprécier la nature à sa juste valeur et aussi d’entrer en relation avec les autres.

Le toucher 

La naissance provoque un changement intense de milieu. Le bébé ressent alors le besoin de se trouver dans une nouvelle enveloppe de chaleur protectrice, par exemple dans les bras de ses parents. Les contacts peau à peau l’aideront à récupérer de cette grande aventure et à s’adapter à sa nouvelle vie aérienne.

En effet, durant les premières semaines, c’est en partie par la peau que les échanges entre le bébé et ses parents ont lieu. Le bain, les repas, les changements de couches constituent pour lui de multiples occasions de découvrir le monde par son corps et la relation à l’autre :

  • stimulation de tout le corps dans le bain,
  • détente après un massage,
  • bien-être de se blottir au sein de bras affectueux !

Pendant ces échanges, les parents sont invités à observer les réactions de leur enfant. Il leur montrera combien il apprécie ou s’il devient temps de passer à une autre activité.

 

L'ouïe

Le nouveau-né est non seulement sensible aux sons qu’il connaît déjà mais aussi aux intonations de voix. C’est pourquoi dès la naissance, il reconnaît la voix de ses parents et se sent sécurisé.
Des mélodies entendues fréquemment avant sa naissance peuvent aussi l’apaiser. Il apprécie beaucoup les bercements dans les bras de ses parents en harmonie avec le rythme d’une chanson ou de la musique. C’est le temps des premières berceuses.

Le dépistage des troubles de l'ouïe est important à réaliser dans les premiers jours de vie de l'enfant. Un déficit auditif de naissance peut être décelé et ainsi permettre une prise en charge adaptée. En effet, celle-ci sera nettement plus efficace si elle est précoce. Un dépistage peut être réalisé à la maternité dès la naissance de l’enfant.

 

Le goût

Pendant les premières heures de la vie, les bébés manifestent clairement une attirance innée pour le goût sucré et un rejet du goût amer. Les nouveaux-nés marquent aussi leur préférence pour l’odeur du lait maternel, même s’ils sont nourris au biberon. Un des avantages du lait maternel est qu’il s’aromatise en fonction des aliments absorbés par la maman. Le bébé allaité profite donc des préférences alimentaires maternelles et découvre ainsi des saveurs diverses.

Les goûts de l’enfant vont se développer progressivement et évoluer pendant l’enfance et tout au long de sa vie. Au sein d’une même culture, d’une même famille, les goûts des personnes peuvent évoluer de façons différentes et même complètement opposées.

 

L'odorat

Donner au bébé un foulard ou un autre objet porté par sa maman peut l’apaiser lorsqu’elle n’est pas là. Spontanément, le tout petit utilise son odorat comme référence : avant de s’endormir, pour se rassurer, il arrive que le jeune enfant se frotte la tête contre son drap ou son « doudou », retrouvant sa propre odeur, celle de son environnement. Certaines odeurs fournissent également des repères temporels : l’odeur du café ou du pain grillé le matin signifie à l’enfant qu’il est temps de se lever...

 

La vue

À la naissance, le bébé distinguera nettement ce qui l’entoure à moins de 25 cm. Cette distance correspond à l’espace situé entre lui et la personne qui le nourrit. Dès les premiers jours, il aime dévisager ses parents afin de mémoriser tous les détails de leur visage. Il distingue particulièrement les yeux et aime y plonger les siens. Il est aussi rapidement capable de suivre un objet (un doigt, une main ...) qui se déplace lentement devant lui.

Le nouveau-né est sensible aux fortes lumières, la pénombre lui permet d’ouvrir les yeux plus facilement. Il manifeste ses préférences pour les couleurs vives et contrastées. Mais ce qui l’attire le plus, c’est le changement ! Cet attrait pour le changement est essentiel au développement moteur et intellectuel de l’enfant. Les yeux grands ouverts sur le monde, il cherche les stimulations les plus intéressantes : avec tout son corps et tous ses sens en éveil, il se prépare à se lancer à la découverte du monde !

Certains troubles de la vue (astigmatisme, hypermétropie, myopie...) ont une origine précoce. Plus tôt ces troubles seront dépistés et traités, plus importantes seront les chances de guérison avant l’âge de 6 ans.

 

POUR PLUS D'INFORMATIONS

0 Brochure(s) sélectionnée(s)