Le rituel du coucher

Les rituels sont un élément primordial pour amener l’enfant à apprécier le fait d’aller dormir. Prévenir l’enfant que l’heure du coucher arrive, lui permet de s’y préparer.Le soir devrait être un moment de calme en évitant tant que possible le stress et les conflits familiaux... Le sommeil devrait être un moment de plaisir.

Quand vient le soir, que votre enfant commence à manifester des signes de fatigue, vient le moment de le préparer à la nuit. Instants de tendresse, de relations privilégiées...Une histoire ? Une chanson ? Un jeu ? Ou tout simplement de gros câlins....Chaque enfant a ses préférences. L’important, c’est qu’il se sente bien, qu’il ait pu évacuer le stress, les angoisses de la journée.

Si votre enfant a besoin de vous pour l’aider à apprivoiser la nuit, pour vaincre sa peur de vous quitter, il doit être capable, une fois sécurisé, de trouver seul le sommeil.Il faut donc bien distinguer la période de préparation au sommeil de celle de l’endormissement proprement dit.

Rassuré, sécurisé, il pourra s’endormir seul

Quand vous aurez accompli ensemble tous les rites du soir, votre enfant sera prêt pour aller dormir. Son lit devrait être un espace qu’il connaît, qu’il aime et qui lui appartient. Si vous faites du lit ou de sa chambre un lieu de punition, l’enfant ne pourra pas associer le sommeil à un moment de bien-être. Installé bien confortablement dans son lit, sécurisé par son «doudou», sa poupée... Votre enfant peut maintenant s’endormir seul. Tout bébé déjà, il peut le faire, si vous l’avez mis dans de bonnes conditions pour dormir, si vous lui avez donné tout ce dont il a besoin. S’endormir, c’est son affaire à lui, c’est le début de son autonomie ! (Il peut rester jusque vers 6 mois dans votre chambre, si vous le préférez.)

Quand il doit dormir ailleurs, prendre avec lui les objets qu’il aime (son nounours, son «doudou» qui a l’odeur de la maison...) lui permettra de se sentir un peu chez lui.