Un focus sur les enfants en situation de handicap et leur famille

Que signifie pour l’ONE l’expression « en situation de handicap » ?

Utiliser l'expression «  en situation de handicap » n’est pas un choix voulu car politiquement correct ni une opération cosmétique. C’est un positionnement. Les aménagements doivent être pensés pour permettre l’accueil de tous.

Les conditions dans lesquelles la personne se trouve peuvent la mettre en situation de handicap et donner la prépondérance à la déficience.  Pourtant, l’enfant que le-la professionnel·le rencontre est avant tout un enfant « aux identités multiples » : c’est un garçon – une fille, qui aime beaucoup ramper, qui s’intéresse à son environnement, aime observer les petits animaux dans le jardin, aime partager un jeu avec d’autres enfants … et qui, parmi ses identités, est aussi porteur d’une déficience. L’identité ne peut être réduite à un aspect !

Un enfant en situation de handicap est d’abord un enfant qui a ses envies propres. Il a ses projets, ses compétences, ses joies, ses peines, son sens de l’humour, sa manière de s’attacher de vivre en groupe. Lui aussi cherche à nouer des relations constructives avec les autres (enfants, adultes). A la différence des autres enfants, un enfant en situation de handicap a besoin de soins et/ou d’une attention spécifique en raison de problèmes de santé physique et psychique, avec ou sans problèmes psycho-sociaux.

Si l’enfant, par exemple, ne peut prendre son repas seul, il y a lieu de penser l’organisation de l’équipe en fonction de cette donnée.  Faire appel soit à l’un des projets en initiatives spécifiques petite enfance pour la Wallonie, soit au service OCAPI pour Bruxelles gagne à être envisagé avec beaucoup d’attention : il ne s’agit pas d’attitrer quelqu’un auprès de l’enfant, ce qui reviendrait à trouver des solutions pour le « normaliser », rattraper le manque, mais qu’une équipe au complet soit mobilisée pour l’accueil de tous les enfants. Il peut arriver que l’équipe ait besoin d’être renforcée pour mener à bien ses missions d’accueil. Il peut arriver que l’accueil d’un enfant en situation de handicap demande une organisation particulière.

Par contre, s’il y a besoin d’une prise en charge de soins spécifiques liés à la déficience de l’enfant (stimulation, …) alors, il est fait appel à du personnel spécialisé habilité pour ce faire : collaboration avec des regroupements locaux (soins infirmiers) ou avec des personnes du réseau de la famille de l’enfant…