Le contexte de création de la CAIRN ONE

L’ensemble des résultats des travaux de la TF handicap a amené l’équipe des fonctionnaires généraux à souhaiter poursuivre la réflexion sur l’accueil des enfants en situation de handicap, mais également plus largement sur l’accueil de toutes les diversités. Ce souhait s’est concrétisé dans l’article 143 du contrat de gestion 2013-2018 qui officialise la création de cette cellule Accessibilité Inclusion.

Par ailleurs, cette cellule a également été chargée de veiller à la prise en charge des articles de 154 à 156 du même contrat de gestion que l’on retrouve dans les actions transversales sous le chapitre : « l’inclusion des enfants en situation de handicap » et qui engagent à poursuivre les collaborations avec les organisations spécialisées.

Il en va de même de l’article 157 qui donne, lui, des indications pour poursuivre le travail de soutien à destination de milieux d’accueil qui avait été réalisé jusqu’ici dans le cadre du FSE.

La réflexion sur l’accueil de tous traverse le travail de nombreux services dans l’institution. Ce qui est nouveau est le cadre donné explicitement par l’institution pour mener ces travaux et continuer à aborder les questions liées à l’équité : cette dynamique de partir des besoins de chacun est déjà mise en route dans de nombreux projets de l’institution, comme, entre autres la recherche sur les inégalités sociales en matière de santé.

Le fait de se trouver confronté à une situation particulière permet de dégager de nouvelles réponses pour une meilleure prise en compte de la diversité et une meilleure adéquation avec le public.

Prenons la situation de le ou la PEP's qui doit accompagner une maman venant de découvrir la déficience de son enfant à la naissance et qui détourne le regard. On sait qu’il peut y avoir un décalage entre l’enfant rêvé et l’enfant réel qui peut amener, quand il est mal vécu, une difficulté dans la rencontre entre l’enfant et sa mère. Le handicap peut confronter encore davantage à cette difficulté : le fait de réfléchir à la manière de soutenir ce lien dans cette situation particulière permet de donner des réponses à d’autres situations qui ont également posé problème. 

Enfin, cette cellule a également en responsabilité de veiller à la mise en œuvre de l’article 96 du contrat de gestion qui pérennise les actions menées dans le cadre du FSE.

La composition de la CAIRN ONE

La CAIRN ONE effectue ses travaux en s’appuyant sur :

-       Une équipe composée de trois personnes

  • Une coordinatrice :
  • Deux collaborateurs de projets :

 

Les orientations prises par la cellule sont proposées par l’équipe, débattues et enrichies par un groupe transversal regroupant des représentants de toutes les fonctions présentes sur le terrain. Outre l’équipe CAIRN ONE, les personnes qui composent ce groupe sont :

-       La direction de la coordination accompagnement : Catherine Latiers

-       La direction de la coordination accueil : Brigitte Marchand

-       Une représentante de la direction ATL : Kévin Urgancy

-       La responsable du service formation du personnel ONE : Lara Mahy

-       Deux conseillères pédagogiques : Chafia El Mimouni et une collègue

-       Deux conseillères pédiatres : Thérèse Sonck, Nathalie Mélisse

-       Un conseiller gynécologue : Gilles Ceysens

-       Deux coordinateurs subrégionaux : Hugo Snackers, Sylvie Anzalone

-       Un référent maltraitance : Etienne Demaere

De nouveaux acteurs peuvent également être associés à des groupes de travail, menés par la CAIRN, en fonction des thématiques et des sujets abordés pour apporter leur regard et leur expertise.

L’articulation entre les objectifs et les orientations de travail

Vous pouvez télécharger ici un tableau présentant les objectifs menés par la CAIRN à court, moyen et long terme de la cellule et en regard, les orientations – actions de travail prises ou à prendre.

Dernière actualisation : janvier 2016.

Le public cible de la CAIRN ONE

Toutes les personnes impliquées dans les missions de l’ONE liés aux questions d’accessibilité et d’inclusion de manière large, à savoir :

  • L’ensemble des agents de l’Office, tous services et directions confondus
  • Les volontaires et les médecins de consultations
  • Les services et collaborateurs de l’ONE

Le travail envisagé par la cellule concerne les professionnel·le·s qui travaillent avec les enfants âgés de 0 à 12 ans et plus.