Sportive et enceinte, est-ce compatible ?

Bonne nouvelle pour les “fit girls” enceintes : le sport et la grossesse sont conciliables, sauf dans quelques cas.

Évaluer l’article

Le sport pendant la grossesse: quels avantages ?
 

En tant que sportive, vous connaissez sûrement le pouvoir des endorphines, qui vous procurent du bien-être. Mais le sport offre aussi de nombreux avantages spécifiques aux femmes enceintes:

  • Il permet d’éviter une prise de poids excessive à la mère, mais aussi au fœtus.
  • Il diminue le risque de complications (diabète de grossesse, hypertension artérielle, accouchement prématuré…)
  • Il arme la mère face à l'accouchement : résistance à l'effort, meilleure capacité respiratoire…
     

Peut-on pratiquer tous les sports pendant la grossesse ?
 

Non. Si vous pratiquez un des sports suivants, mentionnez-le à votre gynécologue, sage-femme ou Partenaire Enfants-Parents (PEP'S) pour voir comment l’adapter :

  • les sports de combat ;
  • les sports d’équipe impliquant des contacts (comme le basketball, le football, le hockey ou le rugby) ;
  • les sports entraînant des chocs ou des chutes (comme l’équitation, le ski ou le VTT) ;
  • la plongée sous-marine, à cause des problèmes de décompression.


Quels sports privilégier pendant la grossesse ?
 

Hormis ces quelques exceptions, vous pouvez continuer à pratiquer votre discipline préférée, en adaptant la fréquence et l’intensité.

Vous souhaitez profiter de votre grossesse pour modifier votre routine sportive ? Voici quelques exemples de sports peu traumatisants pour votre corps :

  • la natation ;
  • la marche ;
  • le vélo d’intérieur ;
  • le yoga.


Toute femme enceinte peut-elle faire du sport ?
 

Non. Certains cas peuvent contre-indiquer une pratique sportive. Si vous vous trouvez dans l’un d’eux, le ou la professionnel(le) qui suit votre grossesse vous avertira.

En conclusion, en dehors de quelques cas particuliers, la grossesse n’empêche pas la pratique sportive. Bien au contraire, l’activité physique est recommandée !