Sommeil de bébé : comment l’aider à passer une bonne nuit ?

Comment aider Bébé à s’endormir ? Comment favoriser de longues nuits ininterrompues ? Voici quelques conseils pour tenter de faire du dodo et de la mise au lit des moments sereins.

Évaluer l’article

Le sommeil de Bébé jusqu’à 2-3 mois 

 

  • Bon à savoir : si votre nouveau-né ne dort pas plus de 2-3h de suite, c’est totalement normal! C’est seulement vers 2-3 mois que le cerveau de Bébé commence à se développer pour dormir plus longtemps. Ce n’est que vers 6 mois que la plupart des enfants dorment 6h d’affilée. De plus, à la naissance, Bébé ne fait pas la difference entre le jour et la nuit. Certains bébés “font leurs nuits” dès la maternité mais, tout comme certaines mamans rentrent dans leur jeans favori juste après avoir accouché, c’est exceptionnel !

  • Dès le début, vous pouvez aider votre tout-petit à faire la différence entre le jour et la nuit. Pour cela, durant ses siestes en journée, ne le plongez pas dans la pénombre et le silence complet. Et s’il doit être changé ou nourri pendant la nuit, parlez doucement et n’utilisez que peu de lumière.

  • Sachez aussi qu’un nouveau-né peut s’agiter ou pleurer, et pourtant, dormir profondément… Dès lors, prenez le temps d’analyser la situation avant de sortir Bébé du lit. Ce serait dommage de le réveiller !

 

Les astuces pour favoriser de bonnes nuits à partir de 5-6 mois

 

  • Avec le temps, vous commencerez à repérer les signes de fatigue de votre enfant : il se frotte les yeux, il est de mauvaise humeur… Couchez-le afin de ne pas rater cette phase d’endormissement ! Si vous attendez trop, votre enfant perdra éventuellement son envie de dormir et celle-ci pourrait mettre un petit temps avant de revenir… Cependant, ne culpabilisez pas si vous avez du mal à interpréter les pleurs de votre enfant : vous êtes loin d’être le seul parent dans la situation, et certains bébés se font mieux comprendre que d’autres…

  • Etablissez un rituel afin que votre petit se prépare à l’heure du coucher. Lire une histoire, chanter une chanson, faire un câlin… Peu importe ce que vous faites, tant que c’est un moment de plaisir et de calme, loin du stress.

  • Faites du lit un endroit agréable. Si c’est un lieu de punition, ça sera difficile pour votre bébé d’associer le coucher à un moment de bien-être !

  • Tentez de ne pas rendre bébé dépendant de vous pour s’endormir. Votre enfant a besoin de votre présence rassurante au moment du coucher mais s’endormir, c’est son affaire à lui. Un enfant qui ne prend pas l’habitude de s’endormir seul augmente le risque de se réveiller car il n’est plus dans les mêmes conditions de son endormissement (dans les bras de maman, bercé par papa…). Il vaut parfois mieux le laisser dans son lit tout en le caressant plutôt que de tenter de le calmer dans les bras. Pour aider votre bébé à acquérir cette autonomie, vous pouvez dans un premier temps rester à proximité de son lit, le temps qu’il s’endorme. Petit à petit, vous pourrez partir plus rapidement, pour le laisser rejoindre le pays des rêves comme un grand.

 

Le sommeil de bébé : tous différents !

 

Votre enfant a plus de mal à s’endormir que celui de la voisine ? Vous avez l’impression d’avoir plus de difficultés que votre collègue à laisser Bébé seul dans son lit ? C’est normal : chaque enfant est différent, et chaque parent aussi. Même au sein d’une fratrie, on observe souvent de grosses differences. Conclusion : ne culpabilisez pas ! Votre bout de chou finira bien par “dormir comme une bébé”.

 

Pour aller plus loin, découvrez notre brochure sur le sommeil de l’enfant.