Répondre aux besoins des familles: l'Accueil Temps Libre se mobilise en Province de Liège

Dans le cadre de la Coordination provinciale et à l'occasion de la journée de réflexions et d'échanges pour les professionnels de l'accueil temps libre, organisée ce lundi 4 novembre en collaboration avec la Province de Liège, l'ONE rappelle l'organisation, les enjeux et l'importance de ce secteur pour les enfants et les parents.

Évaluer l’article

Ce lundi 4 novembre, plus de 70 personnes se sont rassemblées et ont échangé lors d’ateliers sur des thèmes divers comme le projet d’accueil, la transversalité ou encore l'inclusion. L’invitation avait été lancée aux coordinateurs et coordinatrices ATL mais également aux mandataires communaux et Directeurs généraux des 64 communes ayant constitué une Coordination communale ATL. La journée s’est clôturée sur l’intervention de l’Administrateur général de l’ONE, Monsieur Benoît PARTMENTIER, avant un walking dinner qui aura permis les rencontres et les échanges sur un mode plus informel.

Cette journée ATL était organisée à l’initiative de la Coordination provinciale Accueil Temps Libre. Issue d’une convention de partenariat entre l’ONE et la Province de Liège, celle-ci rassemble des représentants de la Province de Liège (Service Jeunesse), des représentants de l’ONE et des représentants des Coordinateurs Communaux Accueil Temps Libre (CCATL).

Les missions de cette coordination sont  :

  • la mise en réseau des acteurs de l’accueil 3-12 ans,
  • l’information à destination des communes,
  • l’élaboration et la concrétisation d’un plan d’action visant à proposer des outils pertinents aux communes et aux CCATL (et, plus largement, aux acteurs de l’accueil - les accueillants et accueillantes ou encore les opérateurs).

 

Par accueil temps libre (ATL), on entend le temps que les enfants ne passent pas avec leurs parents ou leurs enseignants : par exemple dans l’enceinte scolaire avant ou après la classe, lors d’une activité sportive ou culturelle, durant les stages d’été…

Les missions des coordinateurs communaux ATL émanent du décret de 2003 relatif à la coordination de l’accueil des enfants durant leurs temps libres et au soutien de l’accueil extrascolaire. De ce dernier découle également l’instauration dans les communes d’une CCA (Commission communale de l’accueil temps libre) et l’établissement d’un programme CLE (coordination locale pour l’enfance) visant le développement d’initiatives existantes et la création de nouvelles initiatives en lien avec l’ATL. Aujourd’hui, en province de Liège, 64 communes possèdent une CCA (sur 75 communes francophones, les 9 communes germanophones répondant en la matière à la communauté germanophone).

Le développement du secteur ATL prend ses racines dans la Déclaration internationale des droits de l'enfant adoptée par les Nations unies en 1989. A travers ses principes (et principalement le droit à la participation de l'enfant), cette déclaration met l'accent sur l'écoute des besoins des enfants et des parents afin d'élaborer des activités adaptées.

Quinze ans plus tard, le décret ATL concrétise les principes de la Déclaration internationale des droits de l'enfant, puisqu'il prévoit, au niveau local, la participation de tous les acteurs opérant dans le secteur ATL (clubs sportifs, politique, enseignement, mouvements de jeunesse, etc) ainsi qu'un acteur de premier plan, garant du dynamisme de ce dispositif, le coordinateur communal ATL. Tous ces acteurs œuvrent de concert pour rédiger, tous les 5 ans, un programme CLE afin d'identifier les besoins en matière ATL et les moyens de les atteindre.

Cette prise en considération du secteur semble liée à l’importance de celui-ci. Premièrement, les enfants passent une partie importante de leur temps dans ce cadre et la volonté générale de structurer et dynamiser celui-ci semble évidente. Deuxièmement, cet espace-temps se révèle être un cadre propice au développement de la cohésion sociale : il prend en compte les besoins des familles (intérêt de l’enfant mais aussi intérêt pour les parents de concilier vies familiale et professionnelle) et incite à l’interaction dans un cadre moins formel et souvent plus hétérogène que celui de l’école. A l’instar de cette dernière, le cadre ATL est également le lieu de la lutte contre la pauvreté et la précarité infantiles. Le récent rapport de la Fondation roi Baudouin confirme à ce sujet toute la nécessité de mettre en place des actions visant à réduire les inégalités sociales.

Dans ce contexte, le partenariat établi par la Coordination provinciale apparait comme pertinent. Au sein de celui-ci, les différentes composantes apportent leur expertise et leurs compétences afin de proposer des actions répondant aux besoins du terrain :

  • la Province de Liège, via son Secteur de la Jeunesse et son axe Développement culturel et territorial ;
  • l’ONE, au vu des missions décrétales qui sont les siennes ;
  • les coordinateurs et coordinatrice communaux et communales ATL grâce à leur ancrage et leurs pratiques de terrain.

 

Au sein des territoires communaux, la Province et l’ONE affinent ainsi leur vision locale par leur participation au CCA. L’axe supracommunal, cher à la Province de Liège et à l’ONE, trouve ici un terrain propice à son expression.

Enfin, l'ONE se prépare à mener une réflexion approfondie pour assurer le renouveau du secteur ATL.

 

Contact presse :

France LEFEBVRE, Responsable Communication, service Culture-Jeunesse de la Province de Liège, France.lefebvre(at)provincedeliege.be
tél. +32 (0)4 279 53 56 – GSM 0475 94 92 80

0 Brochure(s) sélectionnée(s)