Le congé de paternité passe à 15 jours en 2021

Actuellement de 10 jours, le congé de naissance passera à 15 jours en 2021 et à 20 jours en 2023. Une évolution plus qu’attendue !

Évaluer l’article

15 jours de congé de naissance pour toutes et tous
 

Communément nommé “congé de paternité”, le congé de naissance est un congé payé, accordé au co-parent, qu’il s’agisse d’un père ou d’une deuxième mère.

Une loi-programme en cours de seconde lecture, devant être approuvée dans les jours ou semaines à venir, permettra au co-parent de bénéficier de 15 jours (ou 30 demi-jours) ouvrables, soit 5 de plus qu’aujourd’hui, pour tout enfant né à partir du 1er janvier 2021. Et cela, quel que soit le statut du co-parent : salarié, indépendant ou fonctionnaire.

A l’heure actuelle, on ne sait encore pas comment sera réparti le paiement (pour l’instant, 3 jours sont payés par l'employeur et 7 par la mutuelle).

A partir du 1er janvier 2023, le congé de naissance passera à 20 jours (ou 40 demi-jours) ouvrables.

Le congé de naissance allongé pour l’égalité des genres
 

Cette mesure a été prise non seulement pour permettre au co-parent de profiter pleinement des premiers instants avec son bébé et créer un lien avec lui, mais aussi pour enrayer les inégalités hommes-femmes. En effet, l’égalité des genres se manifeste dans la participation à l’éducation, et les habitudes se prennent dès les premiers jours.

Par ailleurs, la femme venant d’accoucher met souvent du temps pour récupérer, physiquement comme psychologiquement, et l’aide de son ou sa partenaire s’avère cruciale. Le co-parent en congé peut en effet prendre en charge :

  • les soins de l’enfant
  • l’intendance du foyer
  • les démarches administratives (un peu trop nombreuses pour quelqu’un qui dort par tranches de 2-3 heures)
  • la gestion des visites.

Le congé de naissance, plébiscité par les pères d’aujourd’hui
 

Pas étonnant que cette mesure ait été prise dans un contexte où :

  • 93,8% des pères prennent un congé après une naissance.*
  • La moitié d’entre eux puisent dans leurs congés annuels dans les 30 jours suivant la naissance.
  • De plus en plus d’hommes prennent un congé parental : en 2016, il y en avait 14 fois plus qu’en 2002.

Le congé de naissance, toujours trop court ?
 

Là où certains applaudissent la nouvelle mesure belge, d’autres pointent son insuffisance. En effet, d’autres pays européens offrent des congés bien plus longs.

  • En France, le congé de naissance est récemment passé de 14 à 28 jours.
  • Les pays scandinaves sont champions en la matière. En Suède, les 2 parents ont tous les 2 droit à 480 jours de congés cummulés, dont 60 jours sont réservés à la mère et 60 au co-parent. Ces congés ne sont pas transférables et les parents seuls ont droit à la totalité des jours.

Pour réellement combattre les inégalités hommes-femmes, aller dans ce sens serait judicieux. En effet, si hommes et femmes peuvent prétendre au même nombre de jours de congé à la naissance d’un enfant, les femmes en âge de procréer seront moins discriminées à l’embauche, et les promotions leur seront plus facilement accordées.

En attendant, souhaitons aux futurs papas de 2021 de bien profiter de leurs premières semaines avec Bébé.

*Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes (IEFH)