Confinement : comment préserver un corps et un esprit sains chez les jeunes ?

Avec la pandémie, l’alimentation, le sommeil, l’activité physique et le moral peuvent être perturbés. Cela peut induire une prise de poids. Sans rentrer dans les problématiques spécifiques de l’obésité et des troubles alimentaires, Nathalie Claes, diététicienne pédiatrique, nous donne des conseils pour garder la santé physique et morale.

Évaluer l’article

Comment réagir si mon enfant a pris du poids pendant le confinement et le vit mal ?

 

Nathalie Claes :

  • Parlez-en avec lui. Commencez par le rassurer : ces kilos superflus disparaitront avec le retour à une vie plus ou moins normale.
  • N’hésitez pas à lui rappeler que nous vivons une période stressante et que nous sommes malheureusement inégaux face aux stress : certaines personnes grossissent, là où d’autres maigrissent. La priorité est de déculpabiliser votre enfant.
  • Vous pouvez aussi, en toute bienveillance, faire le point avec lui concernant ses habitudes alimentaires, de sommeil, et ses activités physiques/ludiques (par exemple son temps d’écran) car celles-ci peuvent influencer la prise de poids.
  • Si cette situation vous inquiète, prenez-rendez-vous avec votre médecin généraliste ou pédiatre pour en discuter. Il pourra objectiver la situation et vous orienter vers un spécialiste, si nécessaire.

 

Comment empêcher un enfant ou un jeune qui passe ses journées à la maison de grignoter tout le temps ?

 

Nathalie Claes :

  • Votre enfant est probablement en manque de contacts sociaux et s’ennuie. Il peut être plus stressé que d’habitude, ce qui peut le pousser à grignoter. Parlez-en avec lui, écoutez-le… et passez vous-même du temps en sa compagnie !
  • Aidez-le à identifier les vrais moments de faim et les envies de grignotages. A quel moment ressent-il le besoin de manger ? Ses repas sont-ils équilibrés et suffisamment rassasiants ? De quoi se compose son goûter ?
  • Vous pouvez aussi (en concertation avec lui) mettre un cadre et des limites concernant :
  1. l’accès aux aliments mais sans les diaboliser car cela ne ferait que les rendre encore plus attrayants (La meilleure solution étant de limiter l’achat de friandises, chips et boissons sucrées, et de les remplacer par des aliments de bonnes qualités nutritionnelles tels que les fruits, les yaourts…)
  2. les moments et la composition des repas
  3. les heures de coucher
  4. les temps d’écran
  • Mais tout cela sera plus effectif si vous montrez l’exemple : bougez, cuisinez et mangez ensemble.

 

Quelles activités sportives pratiquer dans le contexte actuel ?

 

Nathalie Claes :

  • Bouger, c’est utiliser ses muscles dans la pratique d’un sport mais aussi dans tous les mouvements de la vie quotidienne !
  • Montrez l’exemple : bouger deviendra ainsi une source de plaisir et un moment de joie en famille.
  • Quelques idées d’activités possibles en confinement :
  1. jouer à cache-cache
  2. jouer à la marelle
  3. se balader à vélo
  4. se rendre à la plaine de jeux
  5. se promener au parc
  6. organiser une chasse au trésor ou un jeu de piste
  7. jouer au ballon
  8. aider à faire le ménage
  9. utiliser les escaliers au lieu de l’ascenseur
  10. jardiner

 

Pour plus d’informations