Inclusion et handicap

L’ONE, dans ses missions de service public universel et accessible à tous, porte une grande attention à chaque enfant, à chaque future mère, à chaque famille quelles que soient leurs particularités. Les résultats d’enquête tant au niveau national qu’international montrent, cependant, qu’il reste beaucoup à mettre en œuvre  pour que chaque citoyen puisse avoir librement accès aux services proposés par la société au travers des institutions publiques: des phénomènes d’exclusion continuent à priver une partie de la population de ce à quoi elle a droit. En Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), les personnes en situation de handicap, et parmi eux les enfants, ont encore peu accès à ces services. Bien que des initiatives existent au sein des institutions spécialisées, les actions visant des aménagements raisonnables dans des lieux tout venant, restent fondamentales pour favoriser le bien-être et le développement de chaque enfant quel qu’il soit.

Une institution comme l’ONE, en collaboration avec d’autres services agissant dans le domaine du handicap, peut œuvrer pour un meilleur accompagnement de ces familles. Cette prise en charge  peut s’effectuer  via l'action des travailleurs médico-sociaux (TMS) en consultation prénatale et consultation pour enfants, via les soutiens offerts aux milieux d’accueil pour favoriser l’inclusion d’enfants en situation de handicap. Des lieux collectifs comme les lieux de rencontre enfants-parents sont également des espaces de ressource importants pour les familles.

L'ONE s'engage pour l'inclusion de chacun

En octobre 2010, l'Office s'est donné pour objectif, via un groupe à projets nommé Task Force handicap (TF handicap), de recenser, en Fédération Wallonie-Bruxelles, les situations rencontrées par les familles confrontées au handicap, grâce à des professionnels directement concernés et des familles. Il s'agissait de faire le point sur les initiatives déjà existantes, d'envisager d'éventuelles pistes complémentaires, concrètes, susceptibles d'apporter un soutien tant aux familles qu'aux professionnels, notamment par le développement du travail en réseau.

L'ONE a proposé des orientations en matière de politique générale pour l'accompagnement de ces familles avec différents objectifs. Il s'agit notamment d'élaborer des outils et des dispositifs pour l'accompagnement des familles et de leur(s) enfant(s) ou pour l'accompagnement des professionnels en gardant une approche de service public ouvert à tous sans restriction.

Cela se concrétise par l'information et la sensibilisation de l'ensemble des services offerts par l'institution à propos de la valeur de l'accueil et l'accompagnement de chacun. Par ce biais, l'Office entend participer à une évolution des représentations du handicap dans la société et oeuvrer à l'inclusion de tous.

Pour plus d'informations

Des collaborations au travail en réseau avec et pour les familles

L'ONE poursuit également l'objectif de favoriser et de développer les synergies entre les professionnels d'institutions généralistes et spécialisés pour soutenir les familles confrontées au handicap de leur enfant.

L'enjeu de ces collaborations est de parvenir à une société plus juste et équitable pour tous. Il importe, en effet, que chaque lieu mis à disposition de tous par la société soit considéré comme "un lieu inclusif prenant en considération les différentes composantes de l'identité (genre, appartenance culturelle, caractéristiques propres, besoins spécifiques, etc.) dont chacun est porteur, considérant chacun comme le bienvenu quelles que soient ses caractéristiques. C'est un lieu où chacun peut apprendre de l'autre et s'enrichir des apports de tous, où il peut participer activement, en fonction de ses compétences et de ses intérêts et prendre la parole sans être discriminé ou jugé comme non apte. C'est un lieu soutenu par le réseau local dans lequel il s'inscrit." (définition de la TF Handicap, inspirée des travaux du réseau européen DECET).

L'accompagnement d'enfants en situation de handicap

L'Office, au travers des TMS et des médecins de consultations pour enfants, mène une action de prévention et de soutien à la parentalité auprès de toutes les familles qui le souhaitent. Celle-ci se réalise en suivi universel et le cas échéant, en suivi renforcé qui peut être doublé d'un suivi spécialisé assuré par les services spécialisés.

En tant qu'agent de première ligne en matière de santé publique, le TMS est un intervenant de proximité auprès des familles ayant un enfant en situation de handicap: en fonction des besoins et des demandes des familles, le TMS leur apporte du soutien, des connaissances générales sur le développement de l'enfant et sa connaissance du réseau psycho-médico-social.

La collaboration au sein de l'équipe médecin-TMS, dans le cadre des consultations pour enfants, est essentielle pour accompagner les familles sur un plan à la fois médical et psychosocial. Ces professionnels mènent leur travail en s'épaulant dans leur domaine respectif de compétences et consacrent un temps suffisant à l'enfant et ses parents. Le rôle spécifique du médecin sera de donner toute explication aux parents en fonction de son observation de l'enfant, de l'examen clinique, des besoins perçus de celui-ci, de leurs demandes et questions et en tenant compte de leur cheminement.

L'accueil d'enfants en situation de handicap

Les agents de l'ONE faisant partie du département de l'accueil ont pour mission d'accompagner le personnel des milieux d'accueil, ainsi que les accueillantes d'enfants à domicile, dans leurs réflexions et leurs pratiques d'accueil de tous les enfants et de leur famille, dans le respect de leurs différences et de leurs besoins spécifiques. L'Office est convaincu qu'un service d'accueil de qualité est non seulement une réponse à un besoin de garde des parents, mais aussi un droit pour chaque enfant conformément à la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE), quel qu'il soit, à bénéficier d'un lieu d'éducation complémentaire à son milieu éducatif familial afin d'y vivre d'autres stimulations et d'y mener des expériences diversifiées avec d'autres enfants et adultes.

De plus, favoriser l'accès des milieux d'accueil et toutes les familles permet d'augmenter les opportunités pour les professionnels de s'interroger sur leurs pratiques quotidiennes, de les améliorer et de les ajuster, qu'il s'agisse de l'aménagement des espaces, de la manière dont est prévu le premier accueil, des relations vis-à-vis de l'enfant et sa famille, de la prise en compte de la sécurité affective, du soutien des interactions constructives entre enfants, du développement d'un travail en réseau au niveau local ou encore de l'inclusion de la personne en situation de handicap dans le champ du regard social, etc. Constat est fait que les solutions mises en place pour accueillir un enfant en particulier non seulement prennent en compte le bien-être de cet enfant, mais apportent un bénéfice important, à l'ensemble des enfants accueillis et à la poursuite de la réflexion des professionnels.

Les lieux de rencontre et les enfants en situation de handicap

Les lieux de rencontre enfants-parents sont des espaces privilégiés qui accueillent des jeunes enfants accompagnés de son/ses parent(s) ou d'une personne avec qui l'enfant a tissé des liens importants en présence de professionnels et de volontaires qui permettent, par leur accompagnement, de soutenir la relation entre l'enfant et son/ses parent(s) et de rompre l'isolement social vécu par certaines familles. Chacun y est le bienvenu, peut rencontrer d'autres personnes (adultes, enfants) et "être rencontrés", a l'opportunité de prendre part, de participer.

La manière dont l'espace est aménagé, dont le temps se déroule de manière non programmée contribue à développer pour chacun un sentiment de sécurité qui lui permet de laisser la vie s'écouler pendant ce temps d'accueil. Chaque nouvelle rencontre, dont le contenu n'est pas programmé est différente d'une autre et "l'on ressort jamais tout à fait pareils" (le Furet, 2011).

Les parents d'enfants en situation de handicap, comme tous les autres parents, peuvent y trouver un espace d'écoute et de dialogue pendant que leur enfant bénéficie d'un espace de socialisation, de jeux et de détente. Ils ont l'occasion de voir leur enfant agir avec d'autres enfants.
Un accueil de qualité se reconnaît au fait que chaque enfant peut s'épanouir dans le lieu de rencontre et s'y développer sereinement, que parents et accueillants construisent des liens basés sur l'ouverture, la confiance et la transparence et que chaque membre du personnel peut trouver sa place au sein d'une équipe solidaire attentive à rencontrer les besoins de l'enfant en lien avec son parent (préservation du lien enfant-parent).

Pour plus d'informations

Pour aller plus loin dans leur réflexion sur l'accueil inclusif, les équipes et direction de milieux d'accueil 0-3 ans et du secteur Accueil Temps Libre (ATL) peuvent s'appuyer sur de nombreux outils en vue d'améliorer la qualité d'accueil de chacun.