Alimentation, goûts et dégoûts

17.12.2018
logo air de familles

 

 

 

 

 

Le goût est un sens complexe. Il fait intervenir de nombreux circuits neuronaux, de nombreuses zones cérébrales mais aussi les autres sens. Les cellules réceptrices du goût situées au niveau de la langue n’interviennent en effet que pour 10% dans la reconnaissance du goût d’un aliment tandis que l’odorat, lui, intervient pour 80%. C’est ce qui explique que lorsqu’on a le nez est bouché, on ne goûte plus la saveur des aliments. À côté des récepteurs gustatifs de la langue, il y a aussi des récepteurs tactiles qui renseignent sur la température, le pétillant… et les dents qui apportent des informations mécano-réceptrices (tendre, craquant…) Enfin, la vue intervient elle aussi. L’imagerie cérébrale a permis de montrer que la vision d’aliments déclenche une activité cérébrale plus importante que la vue de simples objets. Voilà qui explique pourquoi on mange aussi avec les yeux !

 

Pour en savoir plus


Contact

N'hésitez pas à appeler le Service Communication externe de l'ONE au (02) 542.15.71


    actualités ONE

    Titre de la News

    Nulla hendrerit, felis quis elementum viverra, purus felis egestas magna, non vulputate libero justo nec sem. Nullam arcu. Donec pellentesque vestibulum urna. In mauris odio, fringilla commodo, commodo ac, dignissim ac, augue.Non lectus lacinia egestas...

    lire la suite

    Air de Familles

    Titre de la News

    Nulla hendrerit, felis quis elementum viverra, purus felis egestas magna, non vulputate libero justo nec sem. Nullam arcu. Donec pellentesque vestibulum urna. In mauris odio, fringilla commodo, commodo ac, dignissim ac, augue.Non lectus lacinia egestas...

    lire la suite