Soleil, chaleur et ozone

Sous notre climat tempéré, on rêve souvent d'un temps moins pluvieux, mais même en Belgique, il peut y avoir des périodes où le soleil nous honore de sa présence et où le thermomètre grimpe...

Si les jours ensoleillés ravissent nombre d'entre nous, certaines précautions doivent cependant être prises pour que cela reste bénéfique. Le soleil peut avoir des effets nocifs, d'autant plus sur la peau immature des enfants de moins de 12 ans.

Les bienfaits du soleil

  • L'apport de vitamines D : l'exposition au soleil est non seulement bénéfique pour augmenter notre bonne humeur et pour booster notre énergie, mais elle favorise également la synthèse cutanée de la vitamine D, ce qui en fait la source naturelle principale de cette vitamine.
  • Augmente le rôle de bouclier de la peau : l'exposition aux ultraviolets permet de stimuler la production de mélanine (qui donne à la peau l'aspect bronzé) et provoque un épaississement de l'épiderme qui protège non-seulement des rayons solaires eux-mêmes mais aussi de l'action d'autres toxiques.
  • Développe les défenses : les rayons infrarouges du rayonnement solaire, ont quant à eux un effet antiseptique sur la peau.

Les dangers du soleil

  • Les coups de soleil bien sûr : la peau est rouge et douloureuse. La brûlure de la peau peut avoir différents stades, jusqu'à l'apparition de cloches. La répétition des coups de soleil, surtout durant l'enfance, augmente fortement le risque de cancer cutané.
  • Les lésions oculaires : les lésions de la rétine, inflammation de la cornée, cataractes...
  • La photosensibilité : certains médicaments ou cosmétiques (anti-inflammatoires, parfums, huile essentielle...) provoquent une réaction cutanée quand ils sont associés à une exposition aux uv.
  • Les allergies cutanées au soleil : elles apparaissent entre 10 et 15 ans et touchent 10% des adultes dont 90% de femmes.
  • Le vieillissement de la peau : la peau s'abîme à l'exposition solaire, elle perd de sa souplesse et s'assèche. Des rides apparaissent prématurément.
  • Le cancer de la peau : chaque coup de soleil abîme la peau qui le garde en "mémoire". A la longue, ces agressions successives augmentent le risque de développer un mélanome malin.

Conseils de prévention à l'exposition au soleil

  • N'exposez pas au soleil les nourrissons de moins d'un an. Gardez-les systématiquement à l'ombre, sous un parasol ou sous un arbre. S'il est dans un landau, laissez la capote ouverte afin que l'air circule (la température intérieur d'un landau, capote fermée, peut atteindre les 50°) et utilisez une ombrelle.

    De manière générale pour vos enfants, soyez également attentif au fait que :

    • même sous un ciel de nuages hauts et clairs, 50% des rayons passent au travers.
    • A l'ombre, 50% des rayons sont présents malgré tout en raison de la réverbération.
    • De même dans l'eau, à moyenne profondeur, 40% des rayons sont toujours là.
    • La neige renvoie le soleil à 85%, l'eau immobile à 75% et le sable à 20%.

  • Evitez l'exposition entre 12 et 16 heures.
  • Equipez les enfants :

    • d'un chapeau (à rebords qui protège la nuque, le cou et les oreilles) ;
    • d'un tee-shirt au minimum ;
    • de lunettes solaires (avec des verres filtrant de norme CE3 ou CE4).

  • Enduisez la peau exposée au soleil d'une crème protectrice d'indice élevé (20 ou plus), toutes les deux heures au minimum et après chaque baignade.

Que faire en cas de forte chaleur ?

Les vagues de chaleur (plusieurs jours consécutifs où les températures au cours de la journée, mais également au cours de la nuit, sont élevées) peuvent provoquer des troubles tels que douleurs musculaires, crampes, spasmes, mais également fatigue et hausse de la chaleur corporelle provoquant maux de tête, nausées, vomissements... En cas de chaleur trop importante et/ou de longue durée, notre corps n'arrive plus à se refroidir grâce à la transpiration. Une température corporelle trop élevée peut provoquer des dommages aux organes vitaux, une perte de conscience, un coma, voire la mort...

  • Afin d'éviter à votre habitation de surchauffer, pensez à aérer tôt le matin ou tard le soir (voire la nuit) quand les températures sont les plus fraîches. Fermez portes, volets et tentures pour amoindrir la chaleur du rayonnement du soleil dans les vitres.
  • De manière générale, que ce soit les adultes ou les enfants, il faut s'hydrater régulièrement. Pour les enfants, spécialement, pensez à leur donner régulièrement à boire de l'eau sans attendre que celui-ci le réclame afin d'éviter la déshydratation.
  • Pensez à fréquenter des endroits frais comme les bibliothèques, les cinémas, les centres commerciaux...
  • Des vêtements amples et en coton sont mieux supportés en cas de forte chaleur.
  • En cas d'insolation (malaise général, maux de tête, fièvre et vomissements éventuels), mettez l'enfant à l'ombre, donnez-lui régulièrement de l'eau à boire et posez des compresses froides (sur le front, la tête, les épaules, les hanches) pour faire baisser la température. N'hésitez pas à contacter votre médecin.
  • Ne laissez jamais un enfant dans une voiture en stationnement même pendant un court moment.
  • Attention à la baignade et au différentiel de température entre celle ressentie à l'extérieur de l'eau et celle de l'eau en elle-même qui peut causer une hydrocution.

Et l'ozone ?

Une forte concentration d'ozone dans l'air peut susciter divers symptômes : essoufflement ou respiration anormale, irritation oculaire, irritation de la gorge et maux de tête.

Evitez pour votre enfant des efforts physiques intenses entre 12h et 20h et privilégiez de rester à l'intérieur lors des pics d'ozone.