L'enfant et le handicap

L'annonce d'un handicap chez un enfant est bien souvent une épreuve difficile à entendre et à vivre pour la famille et l'entourage. Beaucoup d'interrogations et de questions surviennent et il n'est pas toujours simple de trouver des bonnes réponses.

A l'ONE, qui peut vous aider? Quels sont les services proposés?

Le travailleur médico-social (TMS) de l'ONE est un intervenant de proximité pour les familles. A l'occasion d'une visite en consultation pour enfants, lors d'une visite à domicile ou bien encore pendant une permanence au local de la consultation de l'ONE, il peut apporter aux parents confrontés au handicap de leur enfant, un soutien, ses connaissances sur le développement de l'enfant et sa connaissance du réseau psycho-médico-social en fonction des besoins et des demandes.

Des ressources complémentaires auprès de professionnels et d'autres parents

Les lieux de rencontre enfants-parents sont des espaces privilégiés qui accueillent des jeunes enfants accompagnés de son/ses parent(s) ou d'une personne avec qui il a tissé un lien (son accueillant par exemple).
L'accueil s'effectue en présence de professionnels et de volontaires qui permettent, par leur accompagnement, de soutenir la relation entre l'enfant et son/ses parent(s) et de rompre l'isolement social parfois vécu. Chacun y est le bienvenu. Les parents d'enfants en situation de handicap, comme tous les autres parents, peuvent y trouver un espace d'écoute et de dialogue pendant que leur enfant bénéficie d'un espace de socialisation, de jeux et de détente.

Pour plus d'informations

Votre enfant pourra-t-il être accueilli dans un milieu d'accueil?

Les questions que les familles se posent souvent, concernent aussi l'accueil en crèche. Est-ce que mon enfant y sera le bienvenu? Est-ce que les milieux d'accueil sont accessibles pour mon enfant alors qu'il a besoin de soins particuliers?

L'accueil est un droit pour chaque enfant.

Chaque enfant a droit de pouvoir bénéficier d'un milieu éducatif complémentaire à son environnement familial.
Quels que soient ses besoins, tout enfant est donc le bienvenu dans un milieu d'accueil, à la condition que ce dernier s'organise pour qu'il puisse tirer profit d'un séjour dans une collectivité d'enfants ou que ses soins ne demandent pas de dispositifs médicaux qu'un milieu d'accueil ne peut assurer.
Pour savoir si le milieu d'accueil développera les moyens nécessaires à la prise en charge de votre enfant, une rencontre préalable avec le responsable de la structure est indispensable.

Pour plus d'informations

La mission des professionnels de l'accueil (accueillantes et puéricultrices) est essentiellement éducative et non thérapeutique: ils sont formés pour accueillir au mieux chaque enfant et lui garantir des conditions afin d'assurer son développement et son bien-être. Viser un accueil inclusif, c'est-à-dire ouvert à chaque enfant quelles que soient ses caractéristiques, implique de considérer chaque enfant comme un enfant avant tout, qui a des compétences, ses envies propres, ses projets, ses joies, ses peines, son sens de l'humour, sa manière de s'attacher, de vivre en groupe. Chacun recherche des relations constructives avec les autres.
A la différence des autres enfants, un enfant en situation de handicap a aussi besoin de soins et/ou d'une attention spécifique en raison de problèmes de santé physique et psychique, avec ou sans problèmes psycho-sociaux. Dans certaines situations, l'équipe du milieu d'accueil peut compter sur l'aide d'un professionnel des services spécialisés pour apporter les soins adéquats à l'enfant.

Envisager l'enfant comme un enfant avant tout et qui, parmi ses caractéristiques, est porteur de handicap fait partie d'une vision commune de l'équipe. Elle considère le milieu d'accueil comme un lieu où chacun est le bienvenu avec ses richesses, ses différences, ses besoins spécifiques, où il peut apprendre de l'autre et s'enrichir de ce que chacun apporte au groupe, où il peut participer activement et prendre la parole.
C'est aussi aux parents de choisir s'ils souhaitent voir leur enfant fréquenter un milieu d'accueil "classique" ou spécialisé.

Et en fin d'accueil? Quelles possibilités pour votre enfant?

Les parents, en partenariat étroit avec l'équipe du milieu d'accueil, réfléchiront au mode d'accueil ultérieur de leur enfant (après l'âge de 3 ans). Lors de l'accueil d'un enfant en situation de handicap, l'apport des services d'accompagnement ou des services d'aide précoce dans la réflexion autour du passage vers l'école ou un autre centre peut être primordial.

Pour plus d'informations

En cas de nécessité et dans l'intérêt de l'enfant, une dérogation pour l'accueil au-delà de l'âge de 3 ans d'un enfant en situation de handicap peut être sollicitée dans tous les milieux d'accueil.

Il faut également savoir que l'accueil à l'école maternelle peut faire l'objet d'aménagements raisonnables en fonction des besoins de l'enfant.

Le centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme propose une brochure explicative "A l'école de ton choix avec un handicap: les aménagements raisonnables dans l'enseignement" pour informer les élèves, les parents, les équipes éducatives, les directions d'établissement scolaires et les acteurs du monde de l'enseignement sur ces possibilités. Cette brochure est consultable sur le site du centre pour l'égalité des chances.

Rappelons aussi la possibilité d'intégration d'enfants en situation de handicap en enseignement spécial maternel dès l'âge de 3 ans, sur base d'un rapport d'orientation scolaire.

Votre enfant est accueilli dans un milieu d'accueil mais l'équipe se pose des questions sur son accueil au quotidien. Comment les encadrants/accueillants sont-ils accompagnés?

Dans l'accueil au quotidien d'un enfant en situation de handicap, les professionnels des milieux d'accueil, tout comme les parents, se sentent parfois démunis. Il existe des services qui peuvent apporter une aide aux équipes des milieux d'accueil qui poursuivent des projets d'inclusion. Au sein de leur subrégion, les responsables des milieux d'accueil peuvent faire appel à leur coordinateur accueil ou agent conseil, au conseiller pédagogique ou bien encore au conseiller pédiatre pour réfléchir ensemble à leurs pratiques d'accueil.

En collaboration avec les parents, les équipes pourront se tourner vers le réseau local organisé autour de l'enfant comme un kiné, un service d'aide précoce lorsque l'enfant dispose d'un numéro d'inscription à l'AWIPH (Région wallonne), un service d'accompagnement dans la région Bruxelles Capitale, une psychomotricienne, etc. Il peut s'agir de collaborations ponctuelles autour d'idées pour l'adaptation de l'espace, du matériel ou encore d'ajustements des pratiques par rapport aux besoins spécifiques de l'enfant accueilli ou bien encore de collaborations plus structurelles comme des rencontres de réseau autour de l'évaluation de l'évolution de l'enfant et de ces besoins. Les collaborations peuvent prendre des formes très différentes et doivent être envisagées dès le départ entre les parents et le milieu d'accueil.

Plus spécifiquement, l'AWIPH et le service Phare, en lien étroit avec l'ONE, proposent des services spécifiques qui interviennent à la demande des milieux d'accueil pour leur apporter un soutien dans des projets d'inclusion d'enfant en situation de handicap.
En Région wallonne, il s'agit des projets en initiatives spécifiques "petite enfance" et à Bruxelles, du projet OCAPI.