Les enfants et les écrans : quelles sont les recommandations ?

06.02.2018
les enfants et les écrans

GSM, tablette, notebook, console de jeux, TV, ordinateur, mais aussi : relax et pots pour bébé avec tablette intégrée ... Autant de supports et d’outils qui ont conquis nos foyers. Quelles sont les recommandations de l’ONE face à cette progression de la culture numérique ?

L’utilisation des nouvelles technologies par les enfants, les adolescents et les parents mobilise de plus en plus l’attention et la réflexion de nombreux professionnels de l’ONE mais aussi des professionnels de l’accueil 0 à 12 ans et des familles.

En 2014-2015, l’ONE a lancé une campagne sur « les enfants et les écrans » en collaboration avec le Conseil Supérieur de l'Education aux Médias. L’objectif était de répondre aux questions que les parents et professionnels se posent sur les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC). A travers les actions et les outils développés, la campagne a permis un éclairage quant à l’utilisation des NTIC.

Voici 5 recommandations issues de la campagne :

 

1. Identifier l'environnement de l'enfant 

Il s'agit pour les parents et les professionnels d'identifier le cadre de vie de manière réaliste, de faire le point sur l'environnement de l'enfant. C'est l'étape de la prise de recul.


2. Trouver l'équilibre 

Face à la multitude d'activités de l'enfant, il est important d'organiser un équilibre adapté. En termes d'usage des écrans numériques, cela implique d'imposer certaines règles afin de gérer concrètement cette régulation nécessaire.


  • Varier les activités du quotidien :

Multiplier les expériences ludiques et éducatives favorise un équilibre indispensable à la construction de son identité et de ses repères. Les écrans sont une source intéressante d’apprentissages et de jeux, au même titre que le sport, les jeux de société, les jeux d’imitation, le temps passé avec la famille et le temps scolaire. L’excès nuit en tout et c’est le cas pour les enfants, tant en ce qui concerne le temps passé devant un écran que celui passé dans une piscine, au foot ou plongé dans un livre.


  • Santé : diversifier le type d’activité 

Les médecins s’accordent sur plusieurs constats, sur lesquels il est primordial d’insister :

    • La télévision n’a pas d’effet bénéfique sur l’apprentissage du langage du bébé, au contraire. Un bébé n’apprendra pas de nouveaux mots en regardant un programme télé, quel que soit l’âge auquel l’émission est destinée. Pour développer le langage de l’enfant, rien ne vaut l’interaction avec les personnes de son environnement.
    • L’usage excessif d’un écran passif (télévision) favorise une prise de poids due à l’inactivité de l’enfant ainsi qu’à la tendance au grignotage. Une activité statique doit être équilibrée avec d’autres activités.
    • La consommation problématique d’écrans avant de dormir peut avoir des effets négatifs sur la quantité et sur la qualité du sommeil. La luminosité de l’écran peut perturber l’endormissement. Un déficit de temps de sommeil peut survenir. On conseille d’arrêter la consommation d’écran 1h avant l’endormissement.


  • Prendre conscience des dépenses économiques et écologiques :

Trouver un bon équilibre entre toutes les activités proposées aux enfants est primordial. Cet équilibre temporel incitera également un bon équilibre du point de vue des finances familiales et de l’écologie.


3. Privilégier le dialogue

 « Je n’y connais rien », « j’ai peur d’être ridicule », « je suis dépassé », « il en connait beaucoup plus que moi », ou encore « ils sont nés avec, les enfants » ; autant de petites phrases que l’on entend très souvent. Pourtant, il ne faut pas être expert en nouvelles technologies pour accompagner son enfant dans le dialogue et la confiance. Cette interaction régulière permet à l'adulte accompagnant d'identifier ses habitudes ou toute situation problématique.


4. Etre positif, apprécions les bons côtés des écrans 

Les opportunités et les facettes positives des activités numériques des jeunes sont souvent méconnues ou sous-évaluées. Pourtant, des aspects non-négligeables des bénéfices apportés par les NTIC existent comme le développement de la créativité, la stimulation de l'imaginaire, l’amélioration des capacités d'attention,…


5. Poser un cadre

Le rôle de l'adulte est de délimiter, en fonction des valeurs qu'il souhaite transmettre, du contexte familial et des spécificités de chaque enfant (âge, compétences, connaissances), les conditions d'usage des écrans. Le cadre proposé à l'enfant peut donc varier fortement d'un cas à l'autre sans que la valeur de ce cadre n'en soit altérée.

 

Pour en savoir plus, consultez : 




    actualités ONE

    Titre de la News

    Nulla hendrerit, felis quis elementum viverra, purus felis egestas magna, non vulputate libero justo nec sem. Nullam arcu. Donec pellentesque vestibulum urna. In mauris odio, fringilla commodo, commodo ac, dignissim ac, augue.Non lectus lacinia egestas...

    lire la suite

    Air de Familles

    Titre de la News

    Nulla hendrerit, felis quis elementum viverra, purus felis egestas magna, non vulputate libero justo nec sem. Nullam arcu. Donec pellentesque vestibulum urna. In mauris odio, fringilla commodo, commodo ac, dignissim ac, augue.Non lectus lacinia egestas...

    lire la suite