Office de la Naissance et de l'Enfance
Chaussée de Charleroi 95
1060 Bruxelles

Tél: (02) 542.12.11
Fax: (02) 542.12.51
Courriel: info@one.be

 

Déjà là ?

04.04.2011

Flash is required!

Air de Familles n°327

Lire l'interview du spécialiste: "Avant l'heure ?"

Anne Pochet

Si une naissance est souvent source de joie, l’annonce d’un risque de naissance prématurée génère elle, une foule d’émotions allant de l’angoisse à la culpabilité. La prématurité concerne 8 % des naissances en communauté française. Et on a beau avoir mis en place toutes les stratégies pour l’éviter, parfois on n’y peut rien…

 

Béatrice Piron, Référente Education à la santé ONE

En effet, un certain nombre de précautions sont à prendre pour éviter une naissance prématurée et les mamans qui se font suivre reçoivent ces conseils. Maintenant, les causes de la prématurités sont nombreuses et certaines sont inévitables et les parents ne doivent pas se laisser envahir par un sentiment de culpabilité.

Anne Pochet

Quand des signes annonciateurs d’accouchements précoces se déclarent, on propose aux futures mamans une hospitalisation dans le but de prolonger au maximum la grossesse. Comme c’est en fin de grossesse que l’enfant se renforce, chaque jour supplémentaire passé dans ventre maternel lui permettra d’être moins sensible aux risques qu’entrainent une naissance prématurée.  

Pendant cette période, au-delà des soins médicaux, les parents pourront discuter avec l’équipe, visiter le centre néo-natal qui acceuilera leur enfant et parfois, selon les services, ils pourront renconter un psychologue pour répondre à leurs questions. Car on a beau savoir que c’est pour son bien, il est difficile de voir son enfant, si petit, placé dans une bulle de plastique, relié à un moniteur voire intubé...


Béatrice Piron, Référente Education à la santé ONE

 

Un enfant prématuré a un corps complètement formé mais bien plus petit, plus fragile et immature. Ses organes sont également constitués mais ils ont besoin d’aide pour fonctionner. Je pense au système respiratoire, thermorégulateur, ce qui explique la nécessité de l’hospitaliser en centre néonatal.

 

Pour en savoir plus

L’ONE a réalisé deux brochures pour les familles vivant cette situation.

La première donne un information générale sur la prématurité et sur les services néonataux.
La seconde consiste en un petit journal où les parents peuvent noter leurs impressions et les progrès de l’enfant durant son séjour en service néonatal. N’hésitez pas à les demander.


Contact

N'hésitez pas à appeler le Service Communication Externe de l'ONE:

(02) 542.15.71


Mentions légales | Copyright © 2005 ONE - Tous droits réservés | Plan du site