Office de la Naissance et de l'Enfance
Chaussée de Charleroi 95
1060 Bruxelles

Tél: (02) 542.12.11
Fax: (02) 542.12.51
Courriel: info@one.be

 

En pistes ?

12.12.2011

Flash is required!

Air de Familles n°354

Interview du spécialiste

Anne Pochet

Les vacances ne sont pas toujours synonymes de plage au soleil. En cette saison, nombreux sont ceux qui apprécient l’air vivifiant des cimes et les joies de la neige ! C’est agréable pour tous, du plus grand au plus petit, pourvu que l’on prenne toutes les précautions nécessaires pour s’adapter à ces nouvelles conditions climatiques ainsi qu’à l’altitude.

 

Dr Michel DECHAMPS, Conseiller pédiatre ONE

Pour les plus petits, avant l’âge d’un an, on recommande d’éviter les stations au-delà de 1200 mètres d’altitude. Si on veut aller plus haut, on conseille une période d’acclimatation, et de respecter les étapes pour que le petit puisse s’adapter à la relative diminution d’oxygène et à la relative diminution de pression atmosphérique.

Anne Pochet

En raison de son immobilité, un bébé ressentira plus vite le froid. Il faut bien le couvrir de la tête aux pieds ; mais attention, il doit quand même pouvoir remuer un peu. Vérifiez aussi que rien n’entrave sa circulation sanguine, comme un élastique un peu trop serré au poignet. Enfin, rappelez-vous qu’en montagne, la réflexion des UV est supérieure à celle rencontrée à la plage ! Crème solaire obligatoire pour tous.

Dés 3 à 4 ans, l’enfant pourra être initié au ski avec un bon encadrement et un équipement adapté : masques ou lunettes de protection sont indispensables ainsi qu’un casque. Si, à cet âge, les chutes sont souvent sans gravité, les coups à la tête eux peuvent avoir des conséquences graves. N’hésitez pas à l’inscrire à un cours; appris dès le plus jeune âge, le ski est un sport à haut potentiel de développement.

Dr Michel DECHAMPS, Conseiller pédiatre ONE

L’apprentissage précoce permet à l’enfant de développer son autonomie, son sens de l’équilibre, sa capacité à tomber sans qu’il y ait de craintes particulières et s’ils sont précoces, ces acquis seront vraiment intégrés dans son appareil neuro-locomoteur. Par la suite, des comportements plus raides ou plus craintifs vont limiter l’acquisition des performances.

Pour en savoir plus

Dernier conseil, pensez aussi aux sticks de protection pour les lèvres : ils doivent protéger du froid pour éviter les gerçures, mais aussi des UV. Une crème hydratante posée en couche épaisse comme cela se voit parfois est insuffisante. Prévoyez-en un par personne, histoire de ne pas échanger les microbes et que chacun puisse emporter le sien pour en remettre à sa guise.


Contact

N'hésitez pas à appeler le Service Communication Externe de l'ONE:

(02) 542.15.71


Mentions légales | Copyright © 2005 ONE - Tous droits réservés | Plan du site