Office de la Naissance et de l'Enfance
Chaussée de Charleroi 95
1060 Bruxelles

Tél: (02) 542.12.11
Fax: (02) 542.12.51
Courriel: info@one.be

 

Nécessaire armistice ?

26.03.2012

Flash is required!

Air de Familles n°369



Lire l'interview du spécialiste

Anne Pochet

Partager meubles, vaisselle et CD, reprendre ses souvenirs… Si toute séparation comprend son lot de négociations douloureuses ; il n’en est pas de plus difficile que de s’accorder sur l’hébergement et l’éducation des enfants. C’est pourtant le seul domaine où des adultes, même s’ils se déchirent, devraient – en toute circonstance — retrouver leur rôle de parent pour s’entendre sur le bien-être de l’enfant.

Chafia EL MIMOUNI, Conseillère pédagogique ONE

Un couple qui se sépare reste néanmoins des parents à vie à l’enfant. Ils exercent ensemble l’autorité parentale conjointe et cette autorité parentale leur donne des droits mais également des devoirs envers leurs enfants : le droit d’être en lien avec celui-ci mais le devoir de lui permettre d’avoir une relation avec l’autre parent. Ainsi, il se sent libre d’avoir une relation d’amour pour chacun des parents.

Anne Pochet

Il ressort d’ailleurs qu’être pris dans le conflit conjugal est ce qui est le plus destructeur pour le bon développement de l’enfant. Il apparaît donc fondamental de séparer le parental du conjugal et de communiquer autour, sur et avec l’enfant. Ainsi on lui rend sa place d’enfant de ses deux parents, autorisé à aimer les deux sans avoir à choisir, il reste hors conflit.

Il faut aussi savoir lui dire que cette décision est prise entre adultes et qu’il n’est en rien responsable de ce qui se passe. À cet égard, voir ses parents continuer à échanger sereinement à son sujet, en visant ses besoins, plutôt que de se déchirer pour sa garde, rassure l’enfant tout en permettant d’instaurer la cohérence éducative nécessaire à son bon développement.

Chafia EL MIMOUNI, Conseillère pédagogique ONE

Certains parents voudront une garde égalitaire mais il est très important d’observer là ou l’enfant en est et où il en est au niveau de son développement. En effet, un enfant, un bébé, ou un adolescent ne sont pas pareils en termes de développement affectif. Dès lors, leurs besoins ne sont pas pareils. Il est important que dans leurs négociations, les parents puissent prendre cela en compte afin de répondre au mieux aux besoins de leur enfant.

Pour en savoir plus

Il est bien sur difficile, quand on est en guerre contre l’autre, de trouver les ressources permettant le dialogue. Sachez qu’il existe des structures, des lieux de médiation qui permettent à chacun de fixer ses priorités et de retrouver, cas échéant, un dialogue serein autour de l’enfant. N’hésitez pas à vous adresser aux TMS de votre consultation ONE, ils pourront vous orienter.


Contact

N'hésitez pas à appeler le Service Communication Externe de l'ONE:

(02) 542.15.71


Mentions légales | Copyright © 2005 ONE - Tous droits réservés | Plan du site