Office de la Naissance et de l'Enfance
Chaussée de Charleroi 95
1060 Bruxelles

Tél: (02) 542.12.11
Fax: (02) 542.12.51
Courriel: info@one.be

 

Deux ?

04.03.2012

Flash is required!

Air de Familles n°366



Lire l'interview du spécialiste

Anne Pochet

Si attendre un enfant est synonyme d’émotions diverses, devenir parents de jumeaux fait plus que doubler la donne : surprise souvent, fierté, joie mais aussi petite pincée d’angoisse; aura-t-on le temps, les compétences, l’énergie et le budget, pour gérer deux enfants…? Autant de questions qui naissent avec cette grossesse particulière: pareille à une grossesse unique, à quelques détails près !

Sarah COLLARD, Référente Education à la Santé ONE

La grossesse gémellaire comporte un risque plus important de complication comme la prématurité - une grossesse gémellaire sur deux -, de l’hypertension artérielle, un retard de croissance intra-utérin ou  encore un symptôme transfuseur-transfusé. C’est pourquoi, il est indispensable de faire suivre précocement et régulièrement cette grossesse par un gynécologue de référence qui travaille en lien avec un hôpital.

Anne Pochet

La plupart des examens sont les mêmes que pour une grossesse unique, mais certains seront plus fréquents. Par exemple, les échographies seront mensuelles. Il y aura une supplémentation en fer plus importante et une surveillance accrue pour prévenir la pré éclampsie. Le suivi sera adapté au type de grossesse gémellaire déterminé par la première échographie.

Les désagréments de la grossesse, comme les nausées, les jambes lourdes les maux de dos peuvent être plus intenses et apparaître plus précocement que pour une grossesse unique. On recommande aux mamans de jumeaux de diminuer la charge de travail, voire d’arrêter complètement de travailler pour éviter des contractions utérines prématurées dès le 2ème trimestre de la grossesse. Enfin, prévoir comment va se passer l’accouchement est parfois difficile.

Sarah COLLARD, Référente Education à la Santé ONE

Environ la moitié des accouchements de jumeaux se fait par voie basse, l’autre moitié par césarienne. La position des bébés est un des critères importants qui déterminera le type d’accouchement. Généralement, quand le premier bébé se présente tête en bas, un accouchement par voie basse est envisageable. Si le premier bébé est en siège, le professionnel pratiquera certainement une césarienne.

Pour en savoir plus

Pour répondre aux questions que ne manquent de se poser les futurs parents de jumeaux tant sur la grossesse, que sur ce qui se passera après, consultez la brochure ONE « Deux bébés bientôt ». Et n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin. Chaque grossesse est unique, de toute façon !


Contact

N'hésitez pas à appeler le Service Communication Externe de l'ONE:

(02) 542.15.71


Mentions légales | Copyright © 2005 ONE - Tous droits réservés | Plan du site