Office de la Naissance et de l'Enfance
Chaussée de Charleroi 95
1060 Bruxelles

Tél: (02) 542.12.11
Fax: (02) 542.12.51
Courriel: info@one.be

 

Dérapages à contrôler ?

18.01.2010

Flash is required!

Air de Familles n°274


Lire l'interview du spécialiste: Dérapages à contrôler

Anne Pochet

Les tout petits ont parfois la capacité de pousser les grands à bout!
Qui peut en effet se targuer de rester parfaitement calme face à son enfant qui hurle depuis des heures? Parfois, malheureusement, l'agacement, la fatigue et le sentiment d'impuissance peuvent pousser le plus aimant des parents à commettre un geste brutal aux conséquences, hélas, irréparables...

Dr Marie-Christine Mauroy, Coordinatrice Serv. Accompagnement ONE

Lorsqu'un bébé est secoué, son cerveau, qui se trouve dans la boîte crânienne, se met à bouger. Les petits vaisseaux, qui se trouvent entre le cerveau et la boîte crânienne, peuvent être cisaillés, et peuvent provoquer des hémorragies. On a alors parfois des conséquences très graves sur le plan neurologique.

Anne Pochet

Pour calmer une crise de larmes, faites le tour de tout ce qui peut causer problème: la faim, le froid, l'inconfort d'un lange mouillé, la fatigue, la douleur... Si ses larmes persistent et restent   incompréhensibles, c'est peut -être qu'il a juste besoin d'expulser les tensions vécues durant la journée. C'est une étape méconnue mais réelle du développement des enfants.

Essayez de vous rappeler, en tout cas, que ses crises ne sont pas intentionnelles: un tout petit ne fait jamais de caprice. Cela devrait vous aider à relativiser. Asseyez-vous avec lui dans un lieu calme et sombre et bercez-le en silence. Percevoir votre sérénité peut suffire à l'apaiser. Quoiqu'il en soit, si vous sentez que vous allez craquer, ne culpabilisez pas, des solutions existent :

Dr Marie-Christine Mauroy, Coordinatrice Service Accompagnement ONE

Si vous n'en pouvez plus, si vous êtes énervé, si vous sentez que cela peut vous arriver de secouer votre bébé, surtout, d'abord et avant tout, parlez-en à quelqu'un, faites-vous aider par un ami, un professionnel de la santé.

 

Pour en savoir plus

Si ses cris vous semblent anormaux, rendez-vous à l'hôpital le plus proche. On pourra vous y rassurer sur son état de santé et vous guider vers les équipes SOS enfant où des professionnels écoutent et aident.
Elever un enfant, c'est un boulot plein temps; il n'est pas anormal d'avoir parfois besoin d'un coup de main. !

Contact

N'hésitez pas à appeler le Service Communication Externe de l'ONE:

(02) 542.15.71


Mentions légales | Copyright © 2005 ONE - Tous droits réservés | Plan du site