Office de la Naissance et de l'Enfance
Chaussée de Charleroi 95
1060 Bruxelles

Tél: (02) 542.12.11
Fax: (02) 542.12.51
Courriel: info@one.be

 

Coupé-collé ?

24.05.2010

Flash is required!

Air de Familles n°292

Lire l'interview du spécialiste: Séparés, et après ?

Anne Pochet

Lorsque les parents se séparent, c'est d'autant plus difficile à accepter pour les enfants qu'ils deviennent parfois, eux-mêmes, l'enjeu de diverses tractations, et, même une fois les décisions prises, il reste toujours l'une ou l'autre difficulté qui risque de poser problème. Alors, comment se quitter sans faire trop de dégâts et à quoi se préparer pour que tout se passe au mieux après ?

Tania Dubrule, Directrice Service juridique ONE

Il faut souligner que, idéalement, le conflit qui existe entre les parents ne doit pas interférer dans l'organisation de la vie de l'enfant. C'est donc toujours dans cette optique qu'une solution amiable va devoir être cherchée entre les parents concernant les modalités d'hébergement, mais toute une autre série de questions. Le Tribunal, d'ailleurs, va souvent décider sous réserve d'un meilleur choix entre les parties.

Anne Pochet

Mis à part dans les cas où l'inaptitude d'un des parents est reconnue, l'autorité parentale reste, en principe, conjointe ; l'administration des biens et de l'enfant appartient aux deux parents. Cela acquis, c'est souvent l'hébergement qui pose question. Depuis 2007, la loi privilégie l'hébergement égalitaire. C'est-à-dire que le juge doit observer cette possibilité de manière prioritaire.

Mais les parents peuvent cependant convenir d'autres modalités dans l'intérêt de l'enfant. Il faudra bien veiller à envisager tous les cas de figure, car une solution qui semble idéale peut évoluer ou poser problème au moment des vacances par exemple... Veillez à en discuter au préalable afin d'éviter les mauvaises surprises.

Tania Dubrule, Directrice Service juridique ONE

Une foule de questions va devoir être posée au moment de la séparation, par exemple que recouvre la notion de frais exceptionnels ? Chez qui l'enfant va-t-il être domicilié ? Le Tribunal de la jeunesse va pouvoir entériner le choix posé par les parents ou trancher ces questions dans un jugement.

 

Pour en savoir plus

Les questions de garde et d'argent peuvent vraiment s'envenimer au moment d'une séparation. Veillez à garder les enfants loin de ces préoccupations, même s'il vous arrivait de les consulter sur leurs préférences. C'est déjà suffisamment difficile de pour eux de voir leurs parents se séparer, ils n'ont pas en plus avoir le sentiment d'être à l'origine du déchirement !

Contact

N'hésitez pas à appeler le Service Communication Externe de l'ONE:

(02) 542.15.71


Mentions légales | Copyright © 2005 ONE - Tous droits réservés | Plan du site