Office de la Naissance et de l'Enfance
Chaussée de Charleroi 95
1060 Bruxelles

Tél: (02) 542.12.11
Fax: (02) 542.12.51
Courriel: info@one.be

 

Alcool et grossesse

14.11.2011

Flash is required!

Air de Familles n°350

Le premier réflexe à l’annonce d’une grossesse est souvent de déboucher le champagne ! Mauvaise idée, car la consommation d’alcool en cours de grossesse est la première cause de déficit intellectuel d’origine non génétique dans les pays occidentaux et une seule exposition peut avoir un effet dramatique.

Dr Aurore DARON, Neuropédiatre

L’alcool est un toxique puissant tout au long de la grossesse et une seule exposition suffit pour provoquer des dégâts irréversibles. Il n’y a pas de dose en-deçà de laquelle le risque est absent. Mais évidemment, plus la consommation est importante, plus le risque de manifestation clinique est important.

Anne Pochet

Les effets toxiques de l’alcool sont présents sur toutes les étapes du développement cérébral fœtal. De manière générale, une exposition au 1er trimestre durant la formation du cerveau engendre des troubles sévères du développement cérébral, des malformations cérébrales parfois sévères. Mais l’exposition à l’alcool pourra aussi affecter la croissance et toucher d’autres organes.

Ces effets pourraient apparaître tôt au tard, certains ne seront parfois pas révélés avant l’entrée à l‘école primaire où l’enfant développera des difficultés d’apprentissage, des troubles la mémoire, de l’attention et même du comportement. C’est pourquoi il est important de prendre conscience de la nocivité de l’alcool sur le fœtus: de tous les alcools !

Dr Aurore DARON, Neuropédiatre

La consommation d’alcool ne présume pas, comme cela est très souvent répandu, à une consommation d’alcool dit « fort », mais c’est aussi le vin, le champagne, les apéritifs, la bière même la bière brune et même si certains continuent de la préconiser comme stimulant de la lactation.

Pour en savoir plus

Vous le voyez les risques sont tels que l’on recommande aux femmes d’arrêter la consommation d’alcool dés qu’elles ont le désir de tomber enceinte. Parlez-en à votre gynécologue et en consultation préconceptionnelle.


Contact

N'hésitez pas à appeler le Service Communication Externe de l'ONE:

(02) 542.15.71


Mentions légales | Copyright © 2005 ONE - Tous droits réservés | Plan du site