Visites préconceptionnelles

Une visite préconceptionnelle est importante à plus d’un titre

En étudiant le développement des différents organes, en particulier le cerveau, on s’aperçoit que les premières semaines de grossesse constituent une période fondamentale pour l’organogenèse. S’ils n’ont pas envisagé une consultation préconceptionnelle, les futurs parents consulteront au mieux au cours du deuxième mois de grossesse ce qui est déjà trop ou très tard pour appliquer certaines recommandations ou réaliser certains dépistages.

C’est pourquoi l’ONE recommande de consulter un médecin, une sage-femme ou un gynécologue avant même la conception de l’enfant. La visite préconceptionnelle constitue principalement un moment d’échange avec les futurs parents et d’information de ceux-ci. Ils restent ensuite entièrement libres de recourir ou non à tout ou partie des  actes de dépistage qui leur sont proposés.

Durant cette visite préconceptionnelle, le médecin ou la sage-femme pourront aborder divers volets de la prévention : Les vaccinations sont-elles en ordre ? Si non, quelles sont celles qui doivent idéalement être complétées avant la mise en route de la grossesse ?

L’hygiène alimentaire de la future maman est-elle adaptée ? Si non, doit-on envisager une supplémentation en acide folique ou de quelqu’autre nature ? La future mère est-elle protégée contre la toxoplasmose ? Si non, il est important de lui expliquer les quelques règles d’hygiène à appliquer pour diminuer les risques de contamination en début de grossesse.

Les futurs parents fument-ils, ont-ils l’habitude de boire de l’alcool ou de consommer des médicaments ou des drogues ? Si oui, il importe de leur expliquer le rôle des tabacologues ainsi que les possibilités offertes par l’INAMI pour aider au sevrage tabagique. Il importe également d’attirer l’attention de la future mère sur le danger de la consommation d’alcool sur le cerveau du bébé. En cas de patients toxicomanes, il est important d’analyser avec eux les risques que leur dépendance à certaines substances peut faire courir à leur futur bébé et d’envisager les possibilités d’un sevrage avant la grossesse.

En cas de risque de pathologies héréditaires, le soignant expliquera les modalités de dépistage du « portage » de la maladie auprès de chacun des parents et les possibilités que peuvent offrir diverses techniques médicales afin de diminuer le risque de mettre au monde un enfant atteint de pathologie grave ( Drépanocytose, B Thalassémie, Trisomie 21).

Le soignant pourra également lors de cette ou de ces visites répondre dans la mesure de ses moyens à toutes les  questions que se posent les futurs parents. Une rencontre avec un TMS de l’ONE pour échanger autour de la parentalité est toujours possible.

Pour plus d'informations

Projet de bébé ? "Tout savoir sur la visite préconceptionnelle ou comment se préparer dès aujourd’hui à devenir parents dans les meilleures conditions possibles..." 

Devenir parents apporte une série de réponses aux questions que les (futurs) parents se posent.

Dépistages préconceptionnels

Envie de bébé ? "Faites vos réserves d’acide folique!"
La toxoplasmose
Trisomie 21
Le cytomegalovirus
La drepanocytose
La beta-thalassemie majeure (Anemie de Coley)

Arrêter de fumer avant la grossesse

Grossesse sans tabac
Centres d’Aide aux Fumeurs
Remboursement des séances de tabacologie
Assistance au sevrage tabagique

Les dangers de l'alcool !

Publications à destination des professionnels

La santé préconceptionnelle à destination des professionnels de la santé en Fédération Wallonie-Bruxelles

Recommandations issues du colloque "Preconception care and health" organisé en 2010 par l'ONE
FR EN

haut de page