Dînette rose et voiture bleue : faut-il offrir des cadeaux en fonction du sexe de l’enfant ?

20.12.2017
les jouets roses pour les filles et les jeux bleus pour les garçons

Les fêtes approchent, et ça se voit ! Les magasins dédient leurs allées aux cadeaux de Noël et les rayons sont souvent divisés en fonction des jouets pour filles ou pour garçons. Mais les jouets « neutres », sans genre, sont de plus en plus présents. Faut-il suivre cette tendance et sortir du cadre suggéré par les magasins ? Les jouets ont-ils un genre ? Comment choisir un jouet pour son enfant ?

Depuis des décennies, les jouets ont généralement été conçus et choisis en fonction du sexe des enfants. Il suffit de rentrer dans un magasin de jouets pour s’en apercevoir, surtout en période de fêtes : dînette pour les filles et voiture pour les garçons. Les jeux sont également divisés par couleurs : le rose reste associé aux « princesses » et le bleu aux petits garçons.

La cause ? Ce phénomène s’explique par une approche de marketing. Celle-ci s’inspire des stéréotypes de la société pour en faire un argument de vente. Ces suggestions omniprésentes dans la société, contribuent à la construction des stéréotypes et peuvent alimenter certains clichés liées aux inégalités hommes-femmes.


Des jouets limitatifs ?

Les jouets réservés aux filles ou aux garçons sont limitatifs car ils réduisent l’enfant aux stéréotypes liés au genre. Il est plus riche pour un enfant de jouer avec différents types de jeux afin qu’il puisse développer différents apprentissages et aptitudes. Par exemple, un garçon peut s’amuser avec une poupée pour expérimenter les rôles des personnes de son entourage. De même, une fillette peut s’amuser et expérimenter d’autres aptitudes en jouant avec des jeux de construction, d’actions,...


Le jeu = apprentissage du monde

Pour un enfant, jouer est le moyen d’apprendre, de découvrir le monde avec plaisir et de développer sa créativité. Les jeux, et surtout les jeux symboliques ou de rôles, lui permettent de faire semblant, d’expérimenter diverses situations et émotions. Les situations auxquelles ils sont exposés dans leur quotidien vont également influencer leurs choix et préférences. L’enfant va avoir envie d’imiter les adultes et surtout ses parents : est-ce qu’il voit papa repasser ses chemises ? Ou maman faire du jardinage ? Les enfants jouent aussi entre eux (frère, sœur, cousin, cousine, copain, copine,…), de cette manière, ils seront confrontés à des jeux de genres différents et pourront explorer une grande diversité de possibilités.


Alors, que faut-il offrir ?

Pourquoi ne pas laisser l’enfant communiquer ses envies ? Même si son choix ne correspond pas forcément à vos attentes et souhaits. Le laisser exprimer ses goûts et ses intérêts permet de développer son autonomie et de faire ses propres découvertes. Varier les plaisirs et choisir un large panel d’activités permet à l’enfant de se découvrir et de distinguer ce qu’il aime et ce qui l’attire moins.

Ses goûts et ses envies évoluent selon son âge, ses expériences et ses relations. Il est possible que votre garçon de 5 ans prenne plaisir à se déguiser que quelques mois plus tard, il n’y accorde plus d’intérêt. Ou que votre jeune fille de 10 ans s’intéresse subitement au bricolage qu’elle ne semblait pas attirée par ce loisir. Ce qui importe, c’est que l’enfant puisse jouer librement pour construire sa propre vision du monde.


Pour plus d’infos, consultez : 

 

Sur le même sujet :